Non classé

Confiture

ConfituresLe petit chaperon rouge, Gustave Doré, 1864 // Confiture d'été au milieu de ma "forêt en pots", 2014

"Le Loup, la voyant entrer, lui dit en se cachant dans le lit, sous la couverture:
– Mets la galette et le petit pot de beurre sur la huche, et viens te coucher avec moi.
Le Petit Chaperon rouge se déshabille, et va se mettre dans le lit, où elle fut bien étonnée de voir comment sa mère-grand était faite en son déshabillé. Elle lui dit:
– Ma mère-grand, que vous avez de grands bras!
– C'est pour mieux t'embrasser, ma fille!
– Ma mère-grand, que vous avez de grandes jambes!
– C'est pour mieux courir, mon enfant!
– Ma mère-grand, que vous avez de grandes oreilles!
– C'est pour mieux écouter, mon enfant!
– Ma mère-grand, que vous avez de grands yeux!
– C'est pour mieux te voir, mon enfant!
– Ma mère-grand, que vous avez de grandes dents!
– C'est pour mieux te manger, mon enfant!"

Le Petit Chaperon Rouge, version Perrault

En cherchant autour du conte pour rédiger mon post, j'ai trouvé une version orale visiblement antérieure, qui m'a bien plu : c'est ici!

Qu'en pensez-vous?

En parallèle, week-end mise en pot et prise de soin des relations humaines : pêches blanches-framboises-basilic, abricots-nectarines-amandes, courgettes à la coriandre et huile d'olive, pour parfait condiment dans quelques semaines, et d'autres versions abricots à venir (gingembre et abricots secs-rhum… hmmmmm le temps des gourmandises!!!). Mettre l'été en pot pour le ressortir au long des mois sans soleil, nettoyer pour préparer la suite de la bonne façon! Je me dis que ce sera un peu obscur à déchiffrer de l'extérieur, le fait est que je consigne là pour échanger avec les personnes qui passent (même si elles sont peu nombreuses), et aussi pour y revenir plus tard, une sorte de journal à rebours, qui témoigne du chemin parcouru… d'où d'ailleurs le changement de titre du blog, sur lequel je n'avais encore rien dit 🙂

Z'avez vu ma petite forêt (deux chênes et un pin, ça fait une forêt de balcon non? oh, j'ai failli oublier l'olivier!) qui pousse, qui pousse?

Les autres ST…

 PS : je transmets volontiers les recettes de confiture à qui les voudra! Ou on pourrait imaginer un échange de pot si vous avez des recettes rigolotes vous aussi!

15 commentaires sur “Confiture

  1. Quel beau contraste entre ce tableau noir et blanc d’ou ressort froideur et peur et ta photo plein de vie et de gourmandise…
    Bon dimanche

    J'aime

  2. @ ac83, merci d’avoir noté ce parti-pris sur le rôle initiatique du conte, ce qu’il dit de la place de la femme, ou ce que chacun décide de lui faire dire, et les activités de « bonne fame » 🙂

    J'aime

  3. la version des frères GRIMM est assez rude…finalement, ce conte est très effrayant pour de petits-enfants…j’adore les illustrations de Gustave DORÉ, j’ai ainsi toutes les fables de la Fontaine illustrées par lui…
    ta petite forêt est bien suave…et bon pas à pas dans ton nouveau chemin…

    J'aime

  4. @ lili plume : yaka essayer 🙂 et parfois, on peut se louper, ma fournée d’hier soir (abricots au gingembre) a eu un peu trop chaud…

    J'aime

  5. Un parallèle très alléchant … les petites pousses deviendront peu etre un jour une verte forêt où se perdre
    Je serai tentée de connaitre la recette de courgette-coriandre 😉

    J'aime

  6. ben…soit ma mémoire me joue des tours…il me semble bien pourtant que je t’ai laissé un commentaire…???
    où je te disais, que j’adorais les illustrations de Gustave Doré…j’ai un livre de toutes les fables de La Fontaine illustrées par Gustave Doré…quant à l’histoire du petit chaperon rouge, je te disais également que la version des frères Grimm était assez dure…et effrayante pour les petits.

    J'aime

  7. @ Ramage : le coup du double comm qui ne fonctionne pas, c’est rude. Moi aussi, petite, j’avais les fables de la Fontaine illustré par lui… Les contes sont parfois moins effrayants pour les enfants que pour nous qui les interprétons différemment (je me souviens de mon traumatisme à raconter le petit poucet à ma fille -les parents abandonnant!- alors qu’elle y prenait plaisir!).

    J'aime

Les commentaires sont fermés.