Couture·Non classé

You bet your life it is [Tu peux parier ta vie que si]

Le colis des 10 ans de blog est bien arrivé chez Ysabelle, oh yeah!

Coussin

Je commence par vous montrer une nouvelle édition du coussin "blooming quilt" comme ici (ou en version patchwork, là déjà). Une fois encore, la technique éprouvée est simple, mais se mérite en temps passé, et toujours le plaisir de voir le résultat prendre forme! D'ailleurs, je veux absolument en coudre un pour MON canapé… toujours cette histoire de "cordonniers les plus mal chaussés" 🙂

Coussin coin
Je suis partie de ce p'tit bout rock, clin d'oeil "serpentin" du tissu Frida Kahlo et le reste en déclinaison de bruns, bleus et gris, avec quelques morceaux de soies sauvages…

Coussin dos

Et pour le dos, une cotonnade renards de Mondi@l Tissus et deux boutons nacrés!

Le reste du colis? Dans un prochain post 🙂

Un focus sur la proposition musicale du jour : j'ai entendu ce vieux morceau sur FIP en préparant le colis, puis, comme à mon habitude, j'ai cherché les paroles pour en extraire un morceau pour titrer mon message du jour et c'est en creusant que j'ai découvert le thème de cette chanson, l'excision et le rôle des femmes de l'entourage des excisées, bien éloigné du ton primesautier que j'y entendais dans mon écoute "yaourt". Parfois, la pop music est plus réflexive qu'il n'y parait, voilà.

[EDIT du 7 octobre : le lien vers l'épingle pinterest ne fonctionne plus, voici l'endroit où vous pourrez trouver le tuto : chez Hey let's make stuff]

 

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

11 commentaires sur “You bet your life it is [Tu peux parier ta vie que si]

  1. Le colis est bien arrivé /* pardon pardon pardon !!! */ et le coussin est magnifique !!! Le reste du colis aussi mais chut …
    MERCI MERCI MERCI !!!

    J'aime

  2. @ CYqlaf : 🙂
    @ Rachel et Piquepique : merci beaucoup, j’adore cette technique, vous la reverrez donc par ici (pour moi, ce coup-ci, je me le promets!)

    J'aime

  3. @ I comme D : le résultat dépend du choix des tissus aussi, mais la technique pure est simple à mettre en application! Je suis sûre que tu nous ferais un petit bijou avec ça, à suivre alors 🙂

    J'aime

  4. J’ai suivi tes renvois, Flo, mais je n’ai trouvé aucun tuto. Je reviens donc vers toi avec mes questions.
    Si j’ai bien observé, tu as matelassé chaque bout de tissu sur de la ouate et ensuite tu as construit un patch à partir d’un centre avec des pièces irrégulières.
    Et comme nous le disions, le résultat dépend surtout de l’assemblage des couleurs, des motfs, voire des textures ; seules les surpiqûres sont régulières.
    Ai-je bien compris l’idée du « blooming quilting » ?

    J'aime

Les commentaires sont fermés.