#jecoudsmagarderobe2017·Couture

Episode 3 : le pantalon [#jecoudsmagarderobecapsule2017]

… aka* l’arlésienne… aka* le droit fil de la garde-robe capsule… aka* mon safran!

« Arlésienne », depuis le temps que je vous en parle, « mon safran », c’est une évidence mais
« le droit fil »? Pourquoi ce petit nom doux (prélude à un long post)?

Vous allez comprendre sous peu.
(perso, j’ai mis une soirée et presque une nuit à comprendre, je vais vous mâcher le travail)(de rien, c’est cadeau, autant que mon arrachage de cheveux serve à quelque chose)

Pas à pas le chemin safran fleurs 3-4
Vu comme ça, on comprend pas tout de suite l’accroche de l’article mais on voit bien LES FLEURS, oh yeah 🙂

En vérité, tout aurait pu bien se passer si j’avais lu les petites lignes du contrat (sisi vous savez, les petites clauses tout en bas du papier qu’on ne lit jamais, vous les lisez vous? autant pour moi). Lorsque j’ai craqué dès sa sortie pour le patron du safran, j’ai voulu mettre toutes les chances de mon côté, et lorsque cet article a été publié dans le cadre du génial « safran september », j’ai commandé les yeux fermés ce tissu qui me tentait énormément. Si je vous remets le lien de l’article une deuxième fois, vous la trouvez, vous, la petite clause entre parenthèse qui explique pourquoi quand j’ai enfilé mon safran vite bâti histoire de voir, ben… j’ai pas pu l’enfiler?!?

Allez, je vous la met (en grand) la petite clause :
« Sergé fleuri 1, fleuri 2 et fleuri 3 (+20% d’élasticité – attention ! dans le sens du droit-fil) »

Bref, Deer and Doe a très bien fait son boulot (merci Mesdames), moi pas.
L’extensibilité de mon tissu était exactement dans le droit fil, ce qui fait que mon pantalon est très extensible, oui, mais dans le sens de la hauteur (des fois que je prenne des centimètres en reprenant de la soupe l’hiver prochain), mais pas dans le sens de la largeur (mes fesses devront se contenter de l’aisance qui leur est donnée).
En vrai, j’aurais dû tout couper perpendiculairement : SURPRISE!!!

Pas à pas le chemin safran fleurs fesses
Mes fesses, donc. Si on m’avait dit qu’un jour je mettrai mes fesses en si gros plan sur le blog…
Bon, en vrai, je vous montre les poches et l’ajustement cambrure (dont j’suis bien contente, c’est au moins ça).

Je m’baladais (sur l’avenue, le coeur ouvert…***) en me disant (petite voix intérieure) « je coupe en 38, entre l’élasticité et le grapillage sur les marges du haut si besoin, zou, roule ma poule, montre-moi où est la bordure de ce tissu que je coupe bien comme il faut dans le droit fil pour mettre toutes les chances de mon côté pour le réussir ce safran (et vas-y que je reprends dix fois mon alignement avec les repères de la lisière pour que mes pièces soient parfaitement alignées avec ce rogntudju** de droit fil)(cette fois-ci, ma fille, c’est TA chance, ton appétit ton essence…***) ».

Oui, la couture a parfois cet effet-là sur moi, je me cause beaucoup au dedans de moi (d’ailleurs, je me suis causée une bonne partie de la nuit suivant ma prise de tête, pour comprendre pourquoi le droit fil était dans le mauvais sens de ce qu’il aurait fallu pour que mon safran soit d’une souplesse parfaite)(une insomnie de couturière, super)(je suis la zénitude incarnée).

Pas à pas le chemin safran fleurs devant

Têtue, surtout quand je ne comprends pas ce qui arrive, je me suis obstinée j’ai persévéré. J’ai tout monté à 0,5 cm de marges de couture, reprenant la cambrure, et… ça passe. Juste, mais ça passe. Evidemment, nous sommes loin ici du confort idéalement garanti par un safran. mais je peux bouger, respirer, plier les genoux… et faire péter les fleurs!

Pas à pas le chemin safran fleurs accroupi
Pas à pas le chemin safran fleurs genou
Pas à pas le chemin safran fleurs accroupi dos
Attention, pantalon en mouvement!

Je salue d’autant plus mon obstination (minute d’auto-satisfaction)(au milieu du marasme que représente ce pantalon, ça fait du bien, je vous promets) que sa réalisation ne s’est pas déroulée sans heurt (à vaincre sans péril, on triomphe sans gloire)(j’suis inspirée) : deux aiguilles cassées, pénurie de fil noir en plein jour férié (du bleu très marine s’est glissé dans les coutures invisibles)(ça se voit pas)… j’en passe… et la boutonnière, touche finale de la réalisation, qui se fait la malle (la faute à l’extensibilité du tissu? laissez-moi doucement rigoler). Car oui, face à l’adversité, j’ai beaucoup ri : franchement, quand tout se ligue, vaut mieux, l’autre option aurait été la poubelle.

Vous dire que j’ai jonglé avec la ceinture initialement découpée, sans l’entoiler et en coupant la ceinture intérieure dans le bon sens ce coup-ci, histoire de gagner en « élasticité-compensée-par-la-rigidité-de-la-ceinture-extérieure », ne vous apportera pas grand chose : il est bien évident que ni vous ni moi ne comptons embarquer une nouvelle fois dans une telle galère! Mais enfin, quand le vin est tiré il faut le boire (inspirée, je vous dis) et donc j’enfile mon pantalon

Pas à pas le chemin safran fleurs devantPas à pas le chemin safran fleurs 3-4 dos
…et ça passe.

J’ai choisi de le présenter QUAND MEME pour la capsule parce que, a priori, malgré tout, je vais le porter, et que j’ai beaucoup appris de mes erreurs (tant qu’à faire), donc ce projet capsule continue de remplir ses objectifs!

Allez, l’arlésienne est venue, on s’est vu, je n’ai pas vaincu (j’ai dû avaler le bréviaire des petites expressions, je ne vois que ça) :
Safran = 2 / Flo = 0
Je crois que je n’ai pas dit mon dernier mot (têtue, je vous dis)!

Pas à pas le chemin safran fleurs poche devant

Patron : Safran, Deer and Doe. Aucun souci de réalisation sur l’enchaînement du patron, les poches sont un plaisir dès lors qu’on s’applique un peu et la braguette est parfaitement expliquée, ça roule vraiment tout seul.
Taille : 38 (enfin, ça n’a plus rien d’un 38 en vérité).
Modifications : vu la bêtise du droit fil, toutes les coutures ont été réalisées à 0.5 cm au lieu des 1.5 prévus, cambrure dos reprise à 3 cm du milieu pour mourir à environ 14 cm depuis le haut.
Matières : coton strech à fleurs et kit jean (fermeture éclair et bouton à sertir) Tissus.net, doublures poches coton « libellules » Cécile (merci m’dame!)
Rayon portabilité : peut évidemment mieux faire niveau confort au haut des cuisses, mais porté déjà deux fois avec plaisir alors que je l’ai terminé samedi dernier. Niveau morphologie, même si je n’ai qu’une idée lointaine de ce qu’est la vraie aisance prévue de ce pantalon, cet essai pas tout à fait transformé me confirme que les pantalons taille haute me plaisent et me conviennent bien, tant niveau silhouette que confort de port, d’autant plus que l’épaisseur de mon tissu permet un maintien type gaine tout à fait sexy! Niveau style, ira très bien avec mes basiques noirs ou blancs!

Pas à pas le chemin safran fleurs doublure poche

Jecoudsmagarderobecapsule_icone
Et chez vous, ça en est où?


Les projets du défi Capsule  7
[#team escargot] :

Catégorie Projet Réalisation
La robe Plantain? RdC ?
Le haut chaîne et trame Stockholm de l’atelier Scämmit Stockholm en janvier 2017
(et plutôt 2 fois qu’une)
Le manteau Raymond de République du Chiffon
Le haut jersey ou la chemise ??? Plantain modifié en mars 2017
Le gilet ou la veste Ester? Cocoon Jacket?
Le pantalon Safran de Deer and Doe Safran en mai 2017
La chemise Mélilot de Deer and Doe

* aka = also known as = alias
** spéciale dédicace pour les amateurs de Gaston Lagaffe
*** vous chantonnez? c’est cadeau aussi, deux pour le prix d’une!

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

Enregistrer

18 commentaires sur “Episode 3 : le pantalon [#jecoudsmagarderobecapsule2017]

  1. @ CYQLAF : hihi, merci Ysa (comment te dire : je ne suis pas surprise que tu aimes?!?). Un pantalon tout en discrétion :p

    J'aime

  2. alors moi je dirais portabilité 200% (pour L?)) et finalement le 38 c’était la bonne taille (avec du stretch…j’ai acheté du jean blanc qui risque de me poser les mêmes soucis que toi et d’atterrir chez MC ou AC :-)pour l’instant nos sommes ex aequo dans la quête du fût parfait, 2 essais mitigés..le troisième sera le BON GSPR! Allez on se motive (après les shorts)

    J'aime

  3. Un pantalon parfait pour ton corps de sirène !!! Tes galères surmontées avec bravoure ne lui enlève nullement son fort pouvoir sexy-chocolat, il est MA-GNI-FI-QUE ♥♥♥ xoxo

    J'aime

  4. @ C&M : je pense que le 38, pris dans le bon sens, devrait fiter… A retenter oui! Hihi, on est bien motivées en tout cas!!!
    @ Lilou pour L. : rhooo tu me fais un fort gentil compliment, merci!!! et j’adore cette expression « sexy chocolat », j’la trouve trop mignonne (et le slim fleuri, ça lui convient très bien :D)

    J'aime

  5. FE-LI-CI-TA-TIONS !!!
    WOUA ! J’adore le tissu, il est fait pour toi !!
    Je reste sans voix quant à la réalisation de ton slim… si si je suis très impressionnée ! Peut-être aurai-je le cran un jour de me lancer ?
    Alors comme ça, tu ne grandis plus ? Tu m’as fait rire… parce que je me suis reconnue, je suis capable des mêmes bourdes !
    Olivia Ruiz, le CD a tourné en boucle pendant les séances couture en attendant Mini-Puce, j’aime beaucoup Dame -oiselle 🙂
    J’aime aussi tes présentations sur ton mur rose, rose Dior ! Très chic 😉

    J'aime

  6. oui je ne lis jamais en entier une explication…helas…ouiiii en tout cas tu l’as bien sauve ce pantalon…et vraiment pratique…et tu es a l’aise dedans…c trop bon…ouiii on cogite quand on veut…lol

    J'aime

  7. @ I comme D : hihiii, je rougis, merci beaucoup Danièle 😀 Au milieu de tout ça, je ne sais pas comment ça parvient à tomber bien, donc, je réessaierai une autre fois sans doute, pour voir! Pis franchement, depuis que je couds, s’il y a bien un impératif à toujours respecter, c’est bien le droit fil, je suis conditionnée comme ça, même pas ça m’a effleuré l’esprit!!! Je vais creuser, pour l’album d’Olivia Ruiz, je ne connais que celle-ci pour l’instant (sûre que ça a dû t’inspirer niveau couleurs, pour ta damoiselle à toi!!!).
    @ Rachel : oui, je le porte encore aujourd’hui, je crois bien qu’il me va quand même, malgré tout, tant mieux, j’en suis bien contente et… j’aimerais parvenir à lâcher du lest quand même, pfiou!!! 😉 (je me sens moins seule, pour les explications, merci!!!)

    J'aime

  8. Oh! une autre couturière qui commet des bourdes! Vite, montons un club! Franchement, si tu t’étais contentée de nous montrer les photos sans récapituler tes malheurs, on n’y verrait que du feu. Le tissu est superbe, et tu en as tiré un sacré parti! Bravo pour ce pantalon qui te va parfaitement!

    J'aime

  9. Vraiment génial ton safran !!! Un tissu fleuri comme je les aime ! :D)
    Malgré toutes tes péripéties… il est portable (tu peux plier les genoux) c’est formidable ! Tu n’as plus qu’à te coudre une série de basiques de toutes les couleurs pour aller avec ton pantalon !

    J'aime

  10. Dommage pour le confort…mais il est très chouette quand même!!
    Pour ma part, j’en suis à la boutonnière, qui a bloqué deux fois donc je n’ai pas insisté…demain sera un autre jour et mon safrabn fini 😉

    J'aime

  11. On peut sûrement te décerner une médaille pour ton acharnement (bienvenu) mais certainement un Oscar pour le texte ! (même si ceux là n’existent pas, je te le décerne quand même). J’ai adoré te lire pour ton humour, mais aussi pour toutes les explications que tu donnes. le safran est mon prochain sur ma liste, et je me nourris des expériences des unes et des autres. alors merci à toi.
    … et si tu ne nous avais rien dit, personne n’aurait deviné. car les photos sont très flatteuses, il te va à la perfection. le choix du tissu est judicieux aussi, bref, bravo, et je suis sûre que tu vas réitérer avec bonheur !
    senami

    J'aime

  12. @ anne-françoise : ok pour le club, j’aime bien l’idée d’avoir toujours une marge de progression en ce qui concerne la technique, et apprendre! En réalité, j’ai rédigé le texte peu après mes galères et après quelques jours (et avoir porté mon pantalon trois fois déjà), je me dis qu’il fait son effet, même s’il manque un peu de confort quand même…
    @ Cabane Alaska : ah ben oui, forcément que ces fleurs te plaisent à toi!!! 😀 et oui, je peux plier les genoux, m’accroupir, et en plus, il reprend sa forme sans plisser de partout, je reconnais que ma bourde a ses avantages… Je suis juste un poil serrée au niveau de la jonction cuisses-bassin, à ajuster sur une prochaine version. Et oui, pour la couture des basiques, voilà une motivation de plus!!! (Cela dit, tu verras sur la rétrospective MMM, j’ai tenté du mix and match qui a bien fonctionné aussi!)
    @ Mam’gal : je m’en sors mieux que je pensais, et j’aime bien le porter quand même, donc ça va. Allez, haut les coeurs pour la boutonnière, j’ai hâte de voir ta version à toi!
    @ Senami : merci pour ton oscar, j’suis carrément touchée 😀 ça méritait une description épique, tellement c’était énorme. Le fait est que j’aurais bien aimé trouver une info sur ce fameux risque de sens AVANT de m’y trouver confrontée, donc tant mieux si ça te sert (même si je doute que beaucoup de tissus soient faits ainsi). Et je m’en sors plutôt bien, il me va bien quand même, ce safran à fleurs, après quelques jours à l’enfiler… A suivre chez toi bientôt alors 🙂

    J'aime

  13. Oh pétard, ça fout en rogne cette histoire de droit fil !! Bon, je t’avoue que tu m’as fait mourir de rire, entre le ton décalé de ton article et ces photos du pantalon en mouvement où tu joues vraiment bien la grenouille, mais ça c’est juste parce que je ne suis pas sympa ❤ Quand même, il fallait que je te le dise : je SURKIFFE ton pantalon. Il te va super bien, et ce tissu fleuri *-*… une tuerie !

    J'aime

  14. quelle arlésienne….. tu m’as bien fait rire…. bravo pour la persévérance et le récit de tes aventures
    mais une chose est sûre… il te va très bien, tes fesses sont splendides et je te renouvelle mes félicitations
    j’espère qu’on en verra d’autres!

    J'aime

  15. @ Vieille morue : (bon, je t’avoue que t’appeler vieille morue, alors qu’on se connaît pas, ça ne m’est pas facile!!! :)) hihi, oui, le droit fil… au final, j’ai de la chance, je l’adore et il me fait de belles fesses, parait-il, et oui, je fais trop bien la grenouille (d’ailleurs, c’est un p’tit nom doux qui me botte depuis longtemps même si je l’utilise moins depuis que ma fille grandit ;D…). merci merci en tout cas, je file sur ton blog!
    @ piquepique : merci pour mes fesses, je vais rougir (mais bon, j’ai grandi dorénavant, et je prends les compliments pour ce qu’ils sont : des compliments, et ça fait plaisir!!!), je trouve en effet qu’après toutes ces difficultés, il me rend bien les efforts à l’adapter malgré tout, donc j’suis bien contente. Il y en aura d’autres, c’est sûr, et puis… ravie de t’avoir fait rire!!! 😀

    J'aime

  16. Rholala, je l’adore ton safran ! avec ces fleurs il est magnifique !
    Le mien n’est toujours pas terminé 😀
    Tu m’as fait rire, moi aussi demain sur le blog je montre mes fesses en gros plan 😀
    Bisous

    J'aime

  17. @ Virginie : merci merci! Je dois dire que malgré ces péripéties, je n’arrête pas de le porter!!! Hihi, pour les fesses et bien… j’en déduis que ce n’est pas dans ton safran (allez courage!)?!? Je vais voir ça 😀

    J'aime

Les commentaires sont fermés.