Couture

Feels Basic Two [ODV – La jolie girafe]

Me revoici, avec un article plus conséquent (carrément long même) cette fois-ci, comme promis 🙂

Cet été, ma machine à coudre, que dis-je, MES machines à coudre m’ont chacune à leur tour (selon mon lieu de villégiature)(une parfaite Singer d’occasion me dépanne depuis quelques temps quand je suis en vadrouille) lancé des regards langoureux pour me tenter mais non, rien n’y a fait : je n’ai rien cousu pendant mes vacances… En fait, si, des rideaux blancs pour la chambre de demoiselle de ma L. , le top de la couture acérébrée : de longs rectangles, des ourlets (je n’en voyais pas la fin), un retour pour servir de passant et zou, une custo au marqueur par l’ado-naissante (dixit ladite ado) avec des phrases de ses bouquins favoris (on se demande de qui elle tient)(sifflote sifflote)(son père est pareil lui aussi, d’abord!).

Bref, mes machines à coudre ont eu le vague à l’âme et la pédale engourdie. Et moi qui, depuis la reprise, rêve de chemise à rayures, de chemise en crêpe blanc, de robe à planètes rouges, de safran en jean éco-bio, je commençais aussi à l’avoir, le vague à l’âme : il ne suffit pas de rêver, il convient d’agir! Et de trouver prendre cinq minutes (ou un peu plus).

basic two rentrée devant 2

Désireuse de m’y remettre, mais pressentant que mes doigts n’étaient pas au rendez-vous de la couture sans ineptie (j’ai la tête pleine d’une reprise professionnelle de fou)(de. fou.), j’ai procédé par feinte. Je me suis même grandement auto-feintée, genre « tu vas pas foirer la couture puisque tu vois, là, tu couds pas »… Et donc, petits bouts par petits bouts, j’ai cousu sans coudre : un soir, j’ai sélectionné les patrons, puis j’ai fait les mariages tissus. Un autre soir, j’ai assemblé un pdf et j’ai décalqué un patron. Un soir après l’autre. Un autre soir encore, j’ai découpé le tissu. Puis un soir enfin, j’ai allumé la machine à coudre.

Malgré toutes ces précautions, j’avais bien pressenti, parce que mes doigts n’étaient vraiment pas prêts à coudre sans ineptie, vous allez voir…

basic two dos

Comme chaque demi-saison, le passage par des temps « frais mais pas froids et pas si chauds » me pose des problèmes (graves) de dressing (on a des problèmes oui Madame, surtout quand on coud) :  je manque TOUJOURS de tuniques. En parcourant mes épingles Pinterest, je suis retombée en amour de la très jolie version de Lilou de la tunique Basic Two de la Jolie Girafe (ODV). Genre la tunique pas prise de tête mais quand même un peu chic avec sa jolie encolure, facile à associer (le rêve).

J’ai donc craqué et acheté le patron. Alors, je sais, j’avais dit que cette année, je cousais les patrons que j’avais avant d’en racheter. J’ai une excuse, j’ai d’autres coutures en cours, qui elles, étaient déjà dans ma patronthèque (accessoirement, moins facile à tenter en mode « zéro neurone »)(hmmm demi-vérité : j’ai acheté le patron de la Mélilot au printemps pour cause de grand besoin de chemise de ma L.)(passons sur les bonnes résolutions). J’ai une deuxième excuse : j’avais dans mes tissus un crêpe commandé sur internet en vue de réaliser une robe. Le crêpe s’est avéré trop fin à mon goût pour le projet initial mais par contre, tout parfait pour ce projet-ci! CQFD!!! (Bonjour, je m’appelle Florence, et je suis couturière addict aux patrons et aux tissus)(Bonjour Florence!).

basic two rentrée dos

La réalisation donc : j’ai commencé par lire un peu tout ce que j’ai trouvé sur le net à propos de ce patron (moi qui ne lis jamais tout ça avant, d’habitude)(logique d’auto-feinte jusqu’au bout : « c’est pas comme d’habitude! »). J’ai bien fait : j’ai quand même réussi à zapper une étape (le soutien de l’encolure)(qu’est-ce que ça aurait été si je n’avais pas lu), qui fait que mon encolure pourrait être plus croisée, mais j’ai de la chance dans mon étourderie : ça tombe assez bien! Bon, j’ai lu, mais j’ai quand même foncé droit sans regarder le pas à pas réalisé par la Jolie Girafe (ça a bien marché sans ça)(un peu d’expérience, ça aide quand même).

Pour le reste, tout s’emboîte très bien dans les pièces du patron, vraiment aucun souci. Si j’ai aimé le montage ingénieux du col qui donne un résultat discret (mode schtroumpf grognon : j’aime pô les parementures mais faut bien admettre, ça finit bien le col), je n’ai pas aimé les finitions proposées pour les ourlets : question de goût perso, de surjeteuse encore absente de mon atelier actuel sans doute aussi, j’ai pris goût aux coutures anglaises, aux finitions bien bordées… Chacune son truc en fait.

basic two rentrée devant

Du coup, après avoir hésité avec un biais rapporté, j’ai tenté l’ourlet double (tellement le point de surjet de ma machine était moche, mais moche!!!), c’est moyen à l’usage (et au repassage), donc… à revoir pour une prochaine version (biais rapporté?)(surjeteuse?).
Dans mon élan, j’ai d’ailleurs zappé les fentes de côté, pour ces raisons-là (de chagrin de finitions). Là aussi, à revoir, quand j’aurais récupéré mes neurones (quelque part)(où ça?).
Mes poignets sont un poil trop serrés, il va me falloir les reprendre… et puis il y a cette jolie déchirure à l’encolure après le second lavage. Et hop, me voici partie pour un rafistolage (rectangle, couture main, hop hop hop) qui pourrait être mieux, qui pourrait être pire…

IMG_1590

Bon, en dépit de ces déboires qui m’incombent totalement, je voulais vous parler du bon conseil de la créatrice du patron : le f@bulon! Jusqu’à présent, j’évitais les matières trop souples, les matières synthétiques aussi d’ailleurs. Comme j’avais envie de coudre ce que d’habitude je me résouds à acheter, j’ai testé et là, mon crêpe s’est (presque) comporté sympathiquement sous les ciseaux puis sous le pied de biche, j’aurais pu amidonner plus, mais c’était déjà pas mal. Par contre, est-ce que vous aussi vous avez ce sentiment de faire un bond dans le temps quand vous utilisez ce type de produit? (allez, dites moi!) Je me suis sentie la parfaite ménagère (que je ne suis pas)(du tout) qui va acheter son super produit qui rendra son repassage tout doux tout fluide. Point d’offense pour les utilisatrices régulières et aguerries, ça m’a beaucoup amusé d’acheter un truc dont mes souvenirs dataient d’un temps que les moins de 20 ans… Bref, « in grand-mère we trust » : le bon produit pour le bon résultat!

basic two trois quart (Aparté : on en parle de ce jean trop large? ça motive pour un nouveau safran, non?)

Au premier essai, je la trouvais un peu large (c’est une récurrente)(en voyant les photos dos, je la trouve trop large aussi) mais une fois les manches élastiquées, les manches tombent au poil (petit miracle du produit fini!!!). Je verrai si je teste une version plus ajustée en haut une prochaine fois (ou alors j’ai une petite carrure)(je vais aller mesurer, tiens). Le fait est que j’aime cette encolure, et ces manches élégantes, et ce crêpe uni, malgré les petites imperfections de cette couture.

Patron : Basic Two, la Jolie Girafe-ODV.
Taille : M.
Modifications : pas de fente en bas, ourlet « double », sur une prochaine version, tester des élastiques plus longs que conseillés (+5 cm au lieu de +3).
Matières : crêpe de viscose « amarante » Atelier Brunette, Annakabazaar (118 g/m², je tâcherai de trouver plus lourd pour mon projet de robe), élastique 1 cm de large du stock.
Rayon portabilité : un beau tombé, une forme sobre et chic à la fois, une couleur automnale parfaite, je dirais, fort potentiel, à voir si les petits défauts me dissuadent de l’enfiler (ou pas)!

Côté musique, petite fixette « Katy Perry » pour le boost du matin du moment, je partage 🙂

Et chez vous, les coutures sont automnales?
Le f@bulon est un incontournable de vos cousettes?

18 commentaires sur “Feels Basic Two [ODV – La jolie girafe]

  1. Bonjour Flooooorence. Moi aussi j’essaie de me soigner mais quand ça veut pas … Bon, elle est bien jolie cette blouse avec son rectangle cache misère qui sait se montrer original sans trop se montrer … /* Tiens, j’ai des rideaux à faire aussi moi … */

    J'aime

  2. bin tu as quand meme cousu…un peu…et cette reprise et vraiment superbe…oui didonc…classe…et cela tombe bien..bien a l’aise dedans…;)

    J'aime

  3. j’adore ta nouvelle tunique ma Flo! (on se serait dispensé de la rustine, mais vu le nombre de fois où ça m’est arrivé je ne te jette pas la pierre, maintenant je fais gaffe de ne pas trop dégarnir et surtout de diminuer la largeur de mon point dans les zones à risque) tu m’as trop fait rire avec ton post et je me suis beaucoup identifiée à toi en ce moment c’est couture 1/4 d’h par 1/4 d’h. Bon WE! (couture?)

    J'aime

    1. Oh merci Hélène, et je me sens moins seule 🙂 Tu as raison, c’est une question d’avoir eu une marge trop serrée et le tissu n’a pas tenu… On progresse en faisant des erreurs!!! Et oui… couture tricot et rando, un bon week-end en perspective! et toi?

      J'aime

  4. Une tunique aux couleurs des vendanges !
    Une tunique de saison qui te va parfaitement
    J’aime particulièrement le dos. Quel courage de travailler ce genre de tissu !!! (Je crois que je suis un peu vaccinée avec les tissus fluides pour l’instant 😉 )
    Surprise !!! La coupe courte te va aussi bien que les boucles 🙂
    J’ai commencé le week-end avec ton post divertissant :D))) Merci !

    J'aime

    1. Ah oui, tiens, lie de vin, parfaitement!!! Courage, je sais pas, inconscience un peu, même si le fabulon a aidé 🙂 J’ai encore un coupon de crêpe blanc ce coup-là, je voulais faire une chemise… je vais y réfléchir à deux fois!!! Et merci pour le compliment sur la coupe, ça aère les idées!

      J'aime

  5. j’aime bien quand tu racontes tes histoires de couture, du pas à pas pour cette tunique toute douce, j’aurais ragé grave à la déchirure!!!

    J'aime

    1. Merci, Piquepique, j’aime bien raconter, donc ça me fait plaisir que tu apprécies 🙂 et j’ai ragé grave à la déchirure, du coup, la réparation est un peu sur la rage, moyenne, mais c’était ça ou ça passait tout à la poubelle!!!

      J'aime

  6. Comme elle est jolie et ce crèpe rouge ! Dommage pour la rustine mais je ne l’avais franchement pas vue avant de lire le texte ! Je me souviens d’une robe chasuble que ma fille n’a jamais portée en raison d’un dégarnissage musclé! Et sinon, on va faire un club… tissu, patrons, rideaux…. 😉

    J'aime

  7. Elle est quand même super portable cette blouse ! Dommage pour la pointe de l’encolure mais le rectangle ne choque pas du tout. Ca fait vraiment exprès.

    J'aime

    1. Je la portais aujourd’hui (en n’ayant toujours pas rallongé les poignets et il va falloir!!!), donc oui, ça va à peu près, merci de m’apporter un point de vue réconfortant sur ma « débrouille » 😀

      J'aime

  8. Une bien jolie couleur ce tissu ! Le patron basic two m’avait bien tenté à sa sortie mais ma raison a eu le dessus : un modèle trop ample… moi qui aime les vêtement ajusté ! Mais sur les autres j’adore !
    La rustine a bien récupéré la déchirure ! Je ne l’avais pas remarqué avant le gros plan … l’oeil trop attiré par ta nouvelle coupe !

    J'aime

Les commentaires sont fermés.