Couture

Players only love you when they’re playing [Chemise Jolène – Ready to Sew]

Seersucker. Ce mot fait partie de ceux qui exercent une fascination sur moi, sans que je sache bien pourquoi. Il m’évoque mystérieusement une étoffe particulière, des échos d’enfance, juste pour l’été, mais d’où est-ce que je tiens ça? Je l’ignore complètement, je ne me rappelle même pas la moindre petite robe d’été en seersucker quand j’étais enfant (peut-être après tout).

Seersucker… ça m’a donné envie d’aller faire un petit tour sur le net pour trouver d’où ça venait (je vais faire ma maligne mais cinq minutes avant d’écrire ce post, je n’avais pas la moindre idée de tout ça!)
Le mot vient du perse « shir o shekar » qui signifie « De lait et de sucre »… Avec un nom si gourmand, j’allais évidemment l’aimer ce tissu! J’invite les plus curieuses d’entre vous à lire cet article, qui explique à quoi servait surtout ce tissu et pourquoi il est si agréable à porter lorsqu’il fait chaud (son tissage permet qu’il touche à peine le corps, et laisse passer l’air).

Voilà. Ce tissu technique avant l’heure explique pourquoi j’adore enfiler ma nouvelle chemise!

Mais en fait, non, pas seulement.

Il y a…
Il y a Jolène.

IMG_2099 (2).JPG

Quand j’ai craqué sur mon seersucker, je n’avais aucun projet en tête. Casse-tête assuré ou pire : risque de stockage long, alerte maximum! Pour contrecarrer l’adversité (oui oui), j’ai passé des jours à me demander ce qui mettrait en valeur sans trop en faire ces jolies rayures rouges classiques, sans faire vieillot, old school, ou fillette, sans que ça me demande non plus trop de tissu puisque j’avais raisonnablement acheté seulement 1,20m… Les voies du net sont impénétrables : je ne me rappelle plus comment j’en suis arrivée à Jolène, que j’avais pourtant déjà rencontrée sans vraiment la voir (n’est-ce pas Lily?).
Pourtant, rien n’aurait pu mieux tomber (j’ai complètement le sens de la mesure aujourd’hui)(parfaitement, on peut être lyrique ET avoir le sens de la mesure) que ce patron de la marque Ready to Sew : la forme est moderne, le style est chic et décontracté, le jeu des plis allait s’amuser des rayures et… je manque toujours de petits tops pour aller bosser.

 

Ce qui déclenche mon lyrisme, c’est évidemment le résultat, que j’adore, mais aussi l’expérience proposée par Raphaëlle, la créatrice de Ready to Sew, pour coudre son patron. Vous connaissez mon goût pour la musique, qui m’accompagne toujours dans mes sessions couture (et pas que)(pour les étourdies, à votre avis, pourquoi, alors que ça n’amuse que moi j’ai l’impression, je mets toujours une musique au démarrage de mes posts de blog?), et là, un clic et zou, la créatrice nous a concocté une petite playlist toute jolie toute parfaite pour accompagner notre couture de la jolie Jolène (Jolie Jolène, ça pourrait être le titre d’une chanson, ça non?)… Des choses que je connaissais, d’autres que j’ai découvertes, j’ai adoré l’idée, j’ai apprécié la playlist, je me suis sentie comme avec une bonne copine sur une après-midi couture partagée… Manquait plus que le teatime mais je m’en suis arrangée (de lait et de sucre, gourmande est mon deuxième prénom)(mine de rien, il y a un fil rouge dans cet article)(sisi).

IMG_2095 (2).JPG

Evidemment, vous êtes plutôt là pour la couture! Tout ça est très mélangé chez moi : ça a aussi été une expérience extra au niveau purement couturesque : le choix dans le système d’impression, des repères qui tombent bien, des explications qui m’ont convenues, et le souci du détail. J’ai beaucoup aimé coudre ce vêtement, ça se voit? A tel point que j’ai eu aussitôt envie de coudre une seconde Jolène (version robe!) ou un autre patron de la marque… Dingue, je vous dis (et à suivre!).

Et niveau fit? Ben : ça tombe pile, ça me plait, ça me va, j’aime (dingue dingue dingue, je vous dis).

IMG_2102 (2).JPG

J’ai attendu un peu avant de publier, voir si mon lyrisme retombait un peu (parfois, la sortie d’atelier est tellement trop dithyrambique comparée au résultat après plusieurs portés). Oui, mais non. Mon lyrisme ne retombe pas : j’aime ma nouvelle chemise, et j’ai beaucoup aimé jouer la partition de Ready to Sew.

Patron : Chemise (ou robe) Jolène Ready to Sew.
Taille : 38 en haut, élargie au 40 à partir de la taille.
Modifications : boutonnage improvisé pour coller aux boutons disponibles dans ma boîte à trésors, parce qu’ils allaient si bien au tissu et que je n’en avais pas assez pour le double boutonnage prévu, couture main du pied de col, sans toutes les surpiqûres…
Matière : coton seersucker à fines rayures blanc crème et rouge-bordeaux,  Géka Valence, boutons du stock (de mémoire, c’est même de la récup!).
Rayon portabilité : ça m’a l’air bien parti, le tissu est tellement agréable au porté, le style me plait carrément, et la coupe me va très bien… D’autres bas que le jean (ici mon safran 1083) devrait lui aller lors des grandes chaleurs… J’imagine une jupe, un corsaire, un short (un short?!? tu as changé, Florence)…
Une prochaine fois? La prochaine fois, je ferai ce montage si original des boutons qui vont par deux. Comme je visualise déjà dans ses moindres détails ma version robe (en chambray), je craquerais bien pour des pressions genre kam…

Et vous, vous utilisez quoi comme pince « kam » ou autre???
(tant qu’à investir, autant que ce soit dans le mieux)

 

27 commentaires sur “Players only love you when they’re playing [Chemise Jolène – Ready to Sew]

  1. Quelle joie de te lire ce soir, que de bonheur dans ton article!
    La musique j’ai du mal à vivre sans…Bon j’avoue, souvent je n’écoute pas celle que tu nous mets parce que quand je lis, je peux pas!
    Superbe résultat ta Jolane 🙂 et seersecker ca fait à la fois mot doux et sucré, genre les madeleines de Proust 🙂

    J'aime

    1. J’ai bien aimé cette histoire du tissu et de son nom, poétique et doux oui 🙂 Tiens, tiens tiens, la musique aussi, mam’gal, décidément, des points communs encore… Quel genre de musique?

      J'aime

      1. Un peu tout et je change régulièrement, dans le désordre: Bruel, Queen, Renan Luce, Gregoire, Bruce Springsteen, Les Beatles, Mozart….

        J'aime

  2. Trop trop belle… et ces petites rayures rouges sont parfaites pour ce patron. Comme toi, j’ai bien envie de recoudre cette marque car Jolène est vraiment bien conçu.
    Sinon, je viens d’acheter la pince Prym love et j’en suis très contente. J’ai posé des pressions résines et des pressions metal c’est tout nickel et bien plus facile qu’au marteau.

    J'aime

    1. Merci Lily et oui les rayures lui vont bien… Je souhaite faire la version robe, et j’ai le patron du top Jily… qui me tente beaucoup aussi!
      Merci pour la pince, je ne sais pas ce que je vais trouver dans les magasins vers chez moi, je note que Prym est bien aussi alors…

      J'aime

  3. Bel ouvrage ! Un chemisier très façonné… comme une deuxième peau ! Et quel plaisir quand on est bien dans un vêtement homemade.
    Un tissu nostalgique sur Fleetwoodmac…quelle émotion ! Aïe, aïe, aïe :))))

    J'aime

  4. C’est chouette de passer chez toi, on apprend plein de choses ! Je me coucherai moins bête ce soir ! =)
    Ta chemise est très très réussie ! Pas vieillotte, pas enfantine, juste ce qu’il faut !

    J'aime

  5. Quel beau résultat, on sent tellement ton plaisir à coudre et à porter, ça me donne envie de tester cette belle chemise, je viens de coudre Jeanne et Jamie de cette marque qui me semblent bien plus faciles

    J'aime

    1. Je suis contente si j’arrive à transmettre tout ça, le fait est qu’il y a certaines cousettes qui donnent plus de satisfaction que d’autres, et celle-ci en fait clairement partie… Ah oui, ce gilet me fait de l’oeil aussi… et la Jolene est accessible, je trouve, avec les explications et les repères tout à fait ajustés…!

      J'aime

  6. Moi j’écoute tes musiques. J’y trouve de vieilles « copines » et des nouvelles pépites ! & sinon, pince Kam ici MAIS je ne peux poser QUE des pressions plastiques … Le reste se fait dans la douleur et au marteau.
    Bon, passons à la jolie Jolène … Une vraie chanson d’amour à elle toute seule ! Elle est splendide … & ses jolies rayures lui vont particulièrement bien … /* et en chambray, miam miam miam, elle va être ravissante !!! */

    J'aime

    1. Bien contente de lire amatrice de mes p’tites musiques et merci beaucoup pour la Jolène et le conseil de pince… Je vais voir ce que je trouve ces prochains temps mais… j’ai un fourgon de tshirts manches courtes à coudre pour ma puce d’abord!!! (elle a rien à se mettre, bigre).

      J'aime

  7. Jolie ta Jolène ! Un combo patron/tissu parfait ! Une chemise qui a du caractère et qui semble faite pour toi !
    Pour la pince, j’ai acheté la mienne il y a 3 ans chez Rascol, celle compatible pression kam et j’en suis très satisfaite. Effectivement, elle est destinée aux pressions en résine/plastique.

    J'aime

    1. Yep, merci m’dame!!! et pour le compliment et pour la pince 🙂 Je me dis que ça serait bien que j’en trouve une qui pose toutes les pressions, parce que les métalliques, c’est joli aussi.

      Aimé par 1 personne

      1. Les pressions métal c’est bien aussi ! 😀 Mais je ne suis pas sûre qu’il existe une pince qui fasse les 2.
        Voici un lien qui pourrait t’intéresser : un comparatif de la pince kam (résine) et de la pince vario (métal).
        J’ai une pince de ce genre chez moi mais je n’ai jamais posé de pressions autres que les pressions kam en résine.

        J'aime

        1. La prym parait faire les deux, à lire les commentaires? je n’ai pas le lien, du coup, mais je vais me renseigner encore un peu et voir ce que je trouve dans mes magasins du coin… Merci en tout cas!

          J'aime

Les commentaires sont fermés.