Couture·Eco-bio·La vie...

Ma soeur [Robe Lora – La Maison Victor]

L’histoire du jour est de comment se motiver en mode écolo quand la matière (bio) se retourne contre tes compétences de couturière.
Une deuxième robe Lora était sur ma todolist dès janvier dernier, tellement ma première version m’enchantait (et m’enchante toujours, d’ailleurs), je la voyais unie, sobre, noire ou marine (le jersey de laine marine acheté exprès pendant les soldes hiver l’an dernier est devenu mon super Jocko!), basique. Oui. Basique.
N’avez-vous jamais envisagé que le bordeaux, à motifs feuilles, puisse être un bon basique? Vous me connaissez : moi, oui 😉

Le modèle de cette robe s’est imposé quand j’ai reçu mon jersey interlock de chez Mars-Elle (oui oui, je l’avais commandé sans projet précis)(pas bien)(oh et puis zut!). J’ai rapidement lavé et coupé le tissu, puis, des semaines plus tard, je suis passée à la couture.

La réalisation s’est déroulée en mode fleur (ce patron est top), l’avant-veille de Noël, motivée par le porté festif.
La bataille est venue se livrer sur des détails. Mais pas le genre de détails discrets. Plutôt le genre de détails qui comptent 🤔. Le blanc du dessous (le motif est imprimé sur le dessus) s’invite sur l’endroit sur la plupart des coutures. Pas glop glop les pinces marquées, la taille à l’air étiré (je vous jure que je n’ai pas tiré sur mes tissus)(ne jurez pas Marie-Thérèse), les emmanchures blanchies… Ma tête au fur et à mesure de la couture : un condensé d’effarement, de détresse, d’incompréhension, de guerre lasse, de rage aussi… Oui, tout ça à la fois.

Quitte à avoir commencé une couture foireuse, on n’est pas à un truc près, après avoir passé toute la soirée du réveillon à remettre en place ma fichue parementure (comme sur ma première version, elle ne tenait pas en place seule)(j’aime pô les parementures)(c’est là qu’on voit qu’après être passée par toutes les couleurs émotionnelles, j’ai quand même lâché prise et porté ma robe!), j’ai poussé jusqu’à revenir sur ma finition : sur ce tissu fin, j’ai choisi de réaliser une couture de l’encolure, plutôt que de fixer à petits points à la main. La couture est malheureusement bien visible 😥 Bon. Et puis ça baillotte un poil quand je détends mes épaules (comprendre : quand je ne me tiens pas droite comme un I), je crains que le combo tissu/patron sur l’échelle de l’élasticité ne soit pas le meilleur. Hum.
Quand ça veut pas…

J’ai pu échanger avec Rebecca (l’un des intérêts de la vie des blogs) au sujet du blanchiment (pas d’argent). Sensible à la chose suite à une première mésaventure sur ses molletons (de mon côté, le problème n’était pas survenu sur ma tunique jaune, un peu plus sur ma robe devenue sweat Jeannette mais sans que ça se voit trop au départ), elle a réalisé de nombreux tests avant la mise en vente, qui n’ont rien révélé de tel, et il se pourrait bien que mon aiguille (jersey 70 pas tout à fait neuve) m’ait joué des tours, donc à vous d’être attentive si vous avez l’un de ces précieux coupons !

Bref, je suis déçue de mon résultat, la future robe chouchou dont je rêvais achève sa course mi-figue mi-raisin (pour une robe lie de vin, vous me direz, c’est normal)(et moi je vous répondrais : 😭). C’est pas le genre de truc qui se reprend hein, c’est même pas Sainte Flemme qui me le commande, c’est juste pas récupérable.
Elle reste d’un bon confort, s’envisage mettable malgré tout (un peu de blanc caché sous un gilet, le reste en mouvement, on dira que ça se voit pas trop)(je ne vois que ça), mais.
J’aime pas le mode « schtroumphf grognon » à l’issue d’une couture, il n’augure rien de bon.

Ma veste Léo de République du Chiffon cache le blanc!

Patron : Robe Lora, La Maison Victor.
Taille : 38.
Modifications : manches allongées de 6 cm (ça, c’est top), jupe raccourcie d’environ 3 cm (j’ai oublié de noter précisément mais la longueur le fait bien).
Matière : jersey interlock Mars-Elle (motif épuisé).
Rayon portabilité : une robe en jersey, c’est une robe confort, la couleur passe bien, la forme me convient. Niveau seyant, elle est moins ajustée que ma première (l’élasticité de ce jersey est moindre) mais ça fit avec un d@mart dessous. Reste à voir si j’ai envie de la porter avec cette histoire de blanc qui se voit. Concrètement, je l’ai déjà mise plusieurs fois malgré tout (sous un gilet noir, le blanc s’éclipse)(je la porte encore aujourd’hui même, et pas que pour faire les photos), mais mais mais…
Une prochaine fois ? Il est fort probable que, s’il s’avère comme je le crains, je ne porte pas beaucoup cette version, je me laisserai tenter par une autre, ce modèle convient à ma silhouette, est d’un confort top, et facile à enfiler le matin. A voir… Dans le temps 😘
Dans le temps : EDIT du 21 avril 2020 : en dépit de cette apparition de blanc, je l’ai beaucoup portée cet hiver. Elle est agréable à enfiler, et même si je reste agacée par ce truc qui me saute tout le temps aux yeux, j’aime l’idée que c’est une forme qui me va, dans un tissu bio et éthique. Je pense qu’elle ressortira avec bonheur à l’automne prochain…

La morale de cette histoire est que la vie te pousse à apprendre à gérer ta frustration et pimper ton zen quant à flinguer un beau tissu écolo-bio, tout à l’inverse de l’objectif poursuivi de décroissance et couture raisonnée et raisonnable, pour cause de défaillance technique. L’apprentissage fait mal, parfois. Grrrr.
Alors… comment se motiver en mode écolo quand la matière (bio) se retourne contre tes compétences de couturière?
1. Se retenir de commander du tissu pendant les soldes pour éviter les commandes inutiles (et réfléchir à deux fois sur des tissus imprimés seulement sur le dessus).
2. Acheter de nouvelles aiguilles de toutes les tailles (et jeter les autres).
3. Et surtout : remonter sur le cheval de la couture aussi sec pour ne pas perdre le mojo avec (publié avant mais cousu après) un super doudou Jocko en jersey de laine d’amour de la mort qui tue… (même pas en tissu bio, mais tissu du stock, yes!)
Pari gagné : je continue la couture (et les tissus bios tant que je peux) 😂😘
J’ai même craqué pour deux patrons Ready to Sew à l’occasion de l’ouverture de son nouveau tout beau site.
Allez, petit jeu : saurez-vous deviner lesquels?? (un p’tit cadeau pour celle qui trouve!!!)

49 commentaires sur “Ma soeur [Robe Lora – La Maison Victor]

  1. Quel dommage ces parties blanches. Le tissu et le patron sont sympa. Quand ça veut pas, y a tout qui foire. Mais avec un gilet ça semble mettable.

    J'aime

    1. C’est tellement ça : quand ça veut pas, ça veut pas!!! et oui, je viens à nouveau de passer la journée avec, y’a personne qui crie au scandale (à part moi, peut-être, que ça déprime de voir du blanc partout, mais bon) 🙂

      J'aime

  2. Ah zut………..j’ai aussi eu le tour sur un jersey bio de la mercerie d’un côté et avec des aiguilles neuves…
    Tant mieux que le mojo soit là c’est le principal 😄
    Pour les patrons Ready to sew je pense à Jamie et …..j’hésite entre Jp et Julien (moi j’ai craqué pour Jamie ! )

    J'aime

    1. ah merde pour le jersey bio et les aiguilles neuves, bon, moi je vais réfléchir à deux fois avant de reprendre un tissu teint d’un seul côté (quelle que soit son origine bio ou pas!!!). Et… bien joué mais non, ni Jamie, ni JP/Julien, pas combi pour deux sous, ni cardigan d’ailleurs… et la veste j’ai hésité mais pas sûre de la porter, trop « premier degré » pour moi je pense… (même si je l’adore dans certaines versions que j’ai vu). Je me dis qu’en effet, le Jamie devrait bien t’aller!

      J'aime

  3. Quel dommage ! Moi aussi j’ai eu ce mauvais tour avec ce même tissu mais molleton, j’ai été très déçue et ne porte jamais le sweet et la jupe… Moralité, ne pas acheter un tissu teint d’un côté et blanc de l’autre ! Signé caticolo (ici je suis connectée avec le blog de voyage à vélo)

    J'aime

    1. Je me rappelle ton joli ensemble, que tu avais présenté mixé, si je me souviens bien? Dommage en effet de ne pas le porter et oui, j’adhère à ta moralité du jour : je crois bien qu’on ne m’y reprendra plus sur du tissu teint d’un seul côté!!!

      J'aime

  4. Alors …. je n’ai pas eu ce problème sur ce tissu mais sur du sweat oui …
    & mon tiche en jersey marcel a toutes les coutures qui lâchent avec des petits trous trous …
    Bref, on a toute nos déboire avec nos tissus bio … ça nous apprendra à jouer les bobo écolos !
    Nan mais, ta robe reste très portable ! et sinon, un bon coup de teinture ? /* pas bio pas écolo mais mieux niveau porte monnaie et durabilité … */ & avec le gilet, on voit rien, elle est splendide !
    bon, je l’aime beaucoup quand même, j’avoue !

    J'aime

    1. Je ne désarme pas de chez Mars-Elle : j’adore les popelines, qui tiennent vachement bien tout en étant souples, mes tishs tiennent bien le coup, et mon sweat jaune est top (j’adhère moins sur le bleu, mais j’étais déjà dubitative de le porter tout court, indépendamment de ce souci de couture)… Je réfléchirai sur la teinture, mais de ce côté-là, je n’ai jamais rien rattrapé (même un super pantalon tâché qu’était juste… ressorti tâché foncé) alors ça vaut sans doute pas le coup de flinguer encore ma machine à laver!!!
      et oui, avec un gilet, ça fait bien la blague quand même (j’aime trop l’idée de ce qu’elle aurait pu être en fait alors je la porte en mode « oubliettes »), mais j’ai toujours les yeux qui finissent par s’attarder sur une partie détendue ou un petit accroc que j’ai visualisé aujourd’hui sur la jupe devant… Re-Grumpf!

      J'aime

  5. Je ne sais que dire. Ce patron est top, j’en ai une aussi. Je comprends ton désarroi. Couture durable….en pleine réflexion. J’ai trop cousu, trop de vêtements ça déborde mais j’ai encore des envies…..

    J'aime

    1. Rien de grave non plus, mais réflexion intéressante : comment allier le plaisir et l’envie de faire à faire moins et réfléchi… ça prend du temps, j’ai l’avantage d’avoir peu de temps disponible en ce moment donc la limite se met presque toute seule, mais ça n’empêche pas les envies!!! Chacun fait selon son coeur, pour biaiser, on peut coudre pour les autres?

      J'aime

  6. Je comprends ta frustration, tu as sans doute l’oeil rivé sur ces détails qui te déplaisent. Mais le tissu est très beau avec ses motifs fins. Il faut mettre la robe, elle te va bien. Bon, les coutures sont légèrement soulignées de blanc… et alors ? cela peut être un style, on porte bien des jeans délavés. Moi, elle me plaît 🙂

    J'aime

    1. Merci ma D. Oui, un style, mais tu imagines bien que quand ce n’est pas un choix, ça agace 🙂 Pour l’instant, je l’enfile, cette robe, alors à suivre! (mais j’éviterai dorénavant les tissus teints d’un seul côté!!!)

      J'aime

    1. j’ai trop souvent bousillé ma machine à laver avec de la teinture sans obtenir de résultat vraiment couvrant donc… je passe mon tour 🙂 Mais c’est vrai que j’ai trouvé une forme qui me convient parfaitement, en effet!

      J'aime

          1. oh oui a suivre…et pour le jeu…OMG….j’en suis a la moitie de la page et j’ai deja 5 noms…c’est dure….tout est beau…justine, jolene jeannette joanne…etc…etc…;)

            J'aime

  7. Cela m’est déjà arrivé avec un jersey non bio et finalement après lavage ça s’est bien atténué, le jersey avait une meilleure tenue et était imprimé bleu marine
    Mais l’interlock Mars-Elle est vraiment très fin donc ceci explique peut être.
    Avec le gilet très honnêtement ça passe bien.

    J'aime

    1. Effectivement, ce n’est pas qu’il soit bio qui pose problème 😉 mais l’imprimé sur fond blanc. Le bio ici renforce juste mon agacement à avoir flingué un tissu plutôt onéreux, qualitatif, que j’aurais apprécié de porter en étant satisfaite… C’est vrai qu’avec un gilet, ça le fait, donc je vais sans doute plus la porter que je ne craignais, mais j’éviterai dorénavant les tissus imprimés sur une seule face!

      J'aime

  8. Dommage pour les coutures blanches car qu’elle est belle! Et si tu teignais ta robe en rouge ou brique léger, juste pour casser ce blanc? Je viens de découvrir qu’il existait de la teinture respectueuse de l’environnement (ou avec du thé comme faisait ma grand mère)

    J'aime

    1. Bien vu avec le Jily, j’en ai déjà plusieurs à mon actif… donc ce n’est pas un de mes derniers craquages! Et Jean-Paul, beh… je fais trop souvent pipi pour me mettre aux combi!!!

      J'aime

  9. Je comprends que tu sois déçue : c’est qu’il y a vraiment des coutures partout !
    Ca m’a fait un peu ça aussi sur les sweats que j’ai achetés chez Mars-Elle mais le nombre de coutures est réduit et ça ne se voit pas trop.
    En tout cas, avec le gilet et si on ne zoome pas sur les détails, ça ne se voit pas.

    J'aime

  10. Elle te va très bien cette robe Lora mais je comprends ta deception !
    J’ai moi aussi quelques ratés en couture en ce moment…
    La couture n’est pas un long fleuve tranquille… Marie-Thérèse ! 😉

    J'aime

  11. Grrrrr je comprends ta rage. Il m’est arrivé également que les coutures d’assemblage à la surjeteuse se voient (j’avais utilisé du rose pâle pour un coton blanc… je sais, pas malin du tout… mais j’avais la flemme…). J’ai finalement changé les fils de la surjeteuse en blanc et ai repris l’ensemble des coutures. J’ai perdu en aisance (un peu, pas beaucoup) mais j’ai gagné en portabilité. Depuis cette mésaventure, je fais toujours un petit test avant sur une chute. J’espère que tu trouveras une solution parce que c’est dommage pour ce joli tissu!

    J'aime

  12. Oh, comme c’est dommage !
    Je fais toujours un test pour les tissus imprimés seulement sur le dessus. Pour ceux en viscose, il arrive que ça tire les fils…
    Je remarque encore deux points communs : 1. je déteste les parementures, même avec une sous-piqûre et une couture de fixation aux épaules, elles partent en cacahuète.
    2. ne jurez pas Marie-Thérèse… ah, je me marre encore toute seule !

    J'aime

    1. Bizarre ce truc des parementures hein? alors que certaines adorent! Et pour la référence, hihi 🙂
      Le test de couture… Mais évidemment, mais quand tu pars hyper confiante dans le tissu, dans la créatrice, dans l’élan de « j’ai enfin le temps de coudre pour moi »… ça passe à la trappe : mauvaise idée!!! Quoiqu’il en soit, y’a les coutures, mais y’a aussi le blanc qui ressort quand j’étire le vêtement en mouvement, je crois tout simplement que je n’aime pas le tissu imprimé seulement dessus!!!

      J'aime

  13. Elle est très jolie cette robe et te va très bien. Dommage pour les coutures et le blanc qui apparaît. Je ne te conseillerais pas de la teindre, s’il y a le moindre défaut sur le tissu, ce qui est le cas manifestement, tout ressort avec la teinture. J’ai flingué un jean comme ça. Et effectivement ce n’est pas bon pour la machine de trop avoir recours à la teinture. J’espère que tu arriveras à la refaire dans un tissu qui se tiendra mieux.

    J'aime

    1. Merci Falbala, et je vois non seulement que tu as pris le temps de lire les autres comms et aussi que nous partageons le même point de vue sur la teinture : ça change de couleurs, mais ça ne cache jamais la misère (l’expérience du jean flingué, j’ai la même!!!). Vu qu’elle vient encore de passer en machine, il semble que je vais la porter quand même, mais j’y reviendrai quand le « bon » tissu passera par mon stock!!!

      J'aime

  14. Ça fait plaisir de lire ton article (3 jours après tout le monde 🙃) car je retrouve ta pêche malgré tout et ça me met de bonne humeur, avec la musique en bonus, car je me suis levée du mauvais pied (stroumpf grognon c’est moi cette fois 😠).
    Je comprends bien ta déception… heureusement que tu peux quand même la porter cette jolie robe.
    J’aime beaucoup les tissus Mars-elles (surtout à porter) mais ils sont trop durs à coudre pour moi…. Où il faut que je l’applique encore plus.
    Passe une belle journée ! 😘

    J'aime

    1. Ben mince pour le mode schtroumpf grognon, allez, courage ma belle!!!
      et tant mieux si la lecture du post t’a allégé un poil. Oui, je la porte donc c’est pas mal, et j’aime les tissus Mars-Elle, dont j’ai encore une popeline et un chambray à coudre (+une popeline en commande). J’ai d’ailleurs hâte, c’est juste que je vais désormais éviter les tissus teints d’un seul côté, ça m’évitera des déboires!

      J'aime

  15. J’avoue que je passe mon chemin sur les tissus teints que d’un côté car bio ou pas bio cher ou pas cher, c’est toujours les fourrures blanches qui gagnent! Sur ta robe cela ne ce voit pas trop, on voit surtout qu’elle te va très bien. Tu as effectivement trouvé une forme qui te convient parfaitement

    J'aime

  16. Premier post chez toi, Je découvre que je ne suis pas la seule à avoir eu des déboires avec ces tissus. J’ai cousu un sweat-shirt avec le même molleton, aiguilles neuves, fil de coton acheté exprès et le même résultat à l’arrivée. J’ai aussi cousu deux t-shirts dans un jersey de coton , même créatrice, aiguilles neuves, fil de coton ( mêmes précautions), là ce sont des trous qui sont apparus à toutes les coutures. Moralité, j’arrête ! Il me reste un coupon de jersey de coton, je n’ose le coudre! Tout de même, au prix du mètre, c’est rageant!

    J'aime

    1. ici c’est le jersey interlock, je n’ai pas eu le souci sur le molleton jaune mais un peu sur le bleu. Pour le jersey, je n’ai pas eu de souci sur mes réalisations, et aucun problème sur les popelines. Bref, tout n’est pas tout blanc ou tout noir, et chacun voit ce qui lui convient 🙂

      J'aime

  17. Les tissus, les patrons, la couture… nous réservent parfois de mauvaises surprises.
    Dommage pour les traits blancs car elle te va vraiment bien cette robe !
    Heureusement, elle te va aussi très bien avec le gilet donc tu pourras la porter quand même.
    Je pense aussi que la teinture n’est pas la solution (même si je n’ai jamais essayé donc ni bousillé ma machine et ni le vêtement) car cela changerait la belle couleur de ton tissu… tu serais alors doublement déçue.

    J'aime

    1. Vu que je l’enfile quand même malgré son blanchiment, je sais maintenant que je vais quand même la porter, mais j’ai bien envie de m’en refaire une version (vraiment) basique ce coup-ci, histoire de conjurer le mauvais sort!!!

      Aimé par 1 personne

  18. Oh mais quel dommage ces traces blanches… J’ai eu la même déconvenue avec une viscose pourtant pas donnée du tout et je trouve cela rageant…j’ai cousu une chemise et y ai mis du temps mais le tissu ne tient pas ses promesses…
    Ta robe est cependant très belle et j’espère que tu la mettras quand même…

    J'aime

    1. Les affres du tissu (même cher) qui ne convient pas, c’est rageant en effet… Merci du partage, je me sens soutenue dans ma « galère » toute relative : il semble que j’ai trop envie de l’enfiler pour m’en abstenir malgré ce défaut 🙂

      J'aime

Les commentaires sont fermés.