Couture

Killing in the name of [Salopette Turia – Pauline Alice]

L’histoire du jour est une histoire qui se répète. J’ai passé ma jeunesse à avoir envie de fringues TRES précises sans jamais parvenir à les trouver dans les magasins au moment où je l’avais décidé. Ma L. sait bien ce qu’elle veut, elle aussi, et bizarrement c’est rarement disponible dans les boutiques (y’a des dons comme ça, qu’on se transmet de mère en fille), on verra si ça lui déclenche comme à moi l’envie de coudre ses propres vêtements, pour l’instant, c’est maman qui s’y colle.
La tenue de Noël est toujours le grand jeu de la fin d’année, petit rituel qui nous conduit parfois à écumer les magasins la veille du réveillon parce qu’on a tellement bien anticipé! Cette année, j’ai pris le taureau par les cornes, et j’ai glissé dès la première semaine de l’Avent la mission suivante dans l’une des cases du calendrier : trouver sa tenue de Noël option « si on trouve pas, faut que j’ai le temps de la coudre »!

Idée méga précise donc, de la demoiselle : une salopette-short en velours noir.
Vous devinez la suite : si on se retrouve à en parler ici, c’est que cette année, la mode n’est pas aux salopettes-shorts en velours noir 😁 Et comme on s’en fout royalement, ma L. et moi (et que j’ai le super pouvoir de la couture en moi), on a éclusé les patrons de salopette disponibles en pdf et l’heureux élu a été Turia. ET on a trouvé du velours côtelé noir dans le seul magasin de tissus ouvert à ce moment-là dans le coin (ils se sont donnés le mot pour TOUS déménager, ou fermer, malheureusement, juste quand on en avait besoin).
Magie des astres alignés, quand ça veut bien!

J’ai dû sacrifier à la commande internet pour les boucles de salopette, fort heureusement livrées super vite et, suprême exploit de la couturière addict : j’ai commandé SEULEMENT ça (les sirènes des « fdp offerts » ✨ ne m’ont pas eu, ce coup-ci)(je deviens raisonnable)(mais bien sûr 🤣🤣🤣). Et c’est grâce à ces boucles que cette épisode de couture au déroulé limpide, où tout tombe bien, quand les éléments s’emboîtent parfaitement (jusqu’à la pose des FE sur les côtés), a connu son petit bug qui fait le délice de ces mots, à défaut de m’avoir ravie sur le moment. Comprenez : je couds le vendredi d’avant Noël, pour que ma L. puisse embarquer sa salopette le soir-même pour partir chez son papa. J’étais laaarge. Quand soudain (17h37)(elle part dans une demi-heure)(laaarge je vous dis), j’ai tout terminé, je dois juste enfiler les boucles… Bug.
La fatigue d’une journée intensive de couture? Le stress pré-Noëlien de la couture qui fâche? A ce moment-là, je n’avais pourtant pas cousu ma lora blanchissante! Bref, plutôt que de faire n’importe quoi (la sagesse commande parfois de savoir différer), j’ai remis au (sur)lendemain, et bien m’en a pris : le dimanche, au réveil, il m’est tout simplement apparu que le modèle ne prévoit pas d’enfiler la boucle de réglage qu’on trouve généralement sur une salopette mais que la boucle du bas suffit, bien plus simple à poser, du coup!!! Ma L. a pu revenir me faire une courte visite le lundi pour que je lui fixe sur mesure la longueur des bretelles (pour éviter que ça bouge ou se défasse, j’ai cousu la bretelle à la hauteur choisie) et anda!

Oui parce que bon, c’était ma première fois avec Pauline Alice, et j’ai beaucoup apprécié. Le patron tombe bien (tout ce qu’on attend d’un patron, cela dit), les explications sont bien fichues (si ce n’est cette histoire de boucle, peut-être? pour les étourdies comme moi qui ont besoin de bien regarder plusieurs photos de réalisations diverses pour comprendre le truc?), et le résultat est top. Du coup, moi qui hésite depuis très longtemps sur le Sorell, je vais peut-être me laisser tenter, ravie de cette première expérience 😊

Pour le tissu, il dégorge bien, la vendeuse m’avait prévenu alors on a évité la catastrophe, et il se coud très bien aussi (même si le velours, ça fait plein de petits bouts qui volètent partout). J’ai soigneusement prêté attention au sens de mon velours à la coupe (la main qui passe en remontant de haut en bas du vêtement glisse alors que les poils résistent dans l’autre sens), et je suis ravie : point d’erreur d’étourderie.

Patron : salopette version B (short) Turia, Pauline Alice sewing patterns
Taille: 40.
Modifications: on n’a fait aucune des poches appliquées, commande express de la demoiselle.
Matières: velours côtelé noir et FE, Tissus des Ursules, boucles salopettes, AetA patrons.
Rayon portabilité : super tombé, taille adaptée, ça lui va bien, et ma L. l’a apparemment portée avec plaisir pendant les fêtes. Cela dit, je ne l’avais pas vue de sortie depuis pour le collège… et on a peiné pour la séance photo! ça risque de rester une tenue pour occasion exceptionnelle, en espérant que la miss ne prenne pas encore 10 cm d’ici au prochain hiver (et qu’elle ait toujours envie de porter une salopette-short en velours côtelé!!!). Quoique ce matin, lendemain de la séance photo, que vois-je sur ma demoiselle à sa sortie de la salle de bains? La salopette 😁👍💕!!!
Une prochaine fois ? Pourquoi, moi qui ne porte plus de salopette depuis l’adolescence, j’ai envie de m’en coudre une, maintenant? genre basique, en jean, à l’ancienne quoi? aaaaaah l’envie (et le super patron qui va bien)!!! Et comme ma L. ADORE les salopettes short (en jean en général), bien possible qu’il y ait récidive aussi de ce côté-là!
Dans le temps : à suivre!

Janvier a passé sans que je reprenne mes aiguilles (tout ce que je vous ai présenté ces dernières semaines avait été cousu pendant les vacances de Noël)… Horreur, malheur! (hehe vous l’avez?)…
Hier, j’ai enfin repris le chemin de l’atelier en profitant d’une annulation de rendez-vous et ça m’a fait du bien, mais… ceci est une autre histoire 😘 A bientôt!

24 commentaires sur “Killing in the name of [Salopette Turia – Pauline Alice]

  1. J’adore cette salopette ! Et comme elle va bien à ta fille. Que d’aventures couturesques…. pourquoi on est toujours large et pourquoi y a toujours un truc qui colle pas…..

    J'aime

  2. Ca n’aurait pas été drôle sans ce petit bug. Qu’est ce que tu aurais pu nous raconter ?
    (bon, moi j’adore quand un plan se déroule sans accroc)
    En tout cas, bravo à la super maman couturière qui réalise la tenue rêvée de sa fillotte ! (quelques fois, je trouve qu’on est des héroïnes !)

    J'aime

    1. mais oui, tellement, à tel point que quand ça bug pas, je cherche où est le bug!!! Hihi le mode accroc version tous risques est passé par moi aussi 😂
      Je partage : on a vraiment un super pouvoir, sous exploité parfois par manque de temps, mais c’est une sacrée chance de pouvoir exaucer quelques voeux comme ça, on est fortes, hein 💕

      J'aime

  3. Oh oui qu’on est des supers mamans au Super pouvoir couturesque ! Quel plaisir de pouvoir dégainer la machine à coudre et réaliser ce qui est attendu !
    Pour rire, ma mini aussi était en velours noir à Noël, mais en robe… Pas encore montré car je suis allée tellement vite (toujours la même histoire 🙃) qu’il faut que je la reprenne !

    En tout cas, Super chouette cette salopette ! (Mais si tu la chopes avec un t-shirt clair, je veux bien la voir encore mieux !). J’en ai fait quelques unes pour Moyenne.. c’est du boulot !!

    Et merci aussi pour la musique, j’ai hésité à la mettre au titre et je n’ai pas regretté !
    Bonne journée à toi 😍

    J'aime

    1. je me sens moins seule à montrer mes tenues de Noël en février 😂 et oui, ça serait mieux avec un tshirt clair, ou hier, ma L. l’a enfilé avec un sous-pull noir mais plus près du corps, bien mieux qu’avec ce pull. En fait, je l’ai chopé au moment « soleil parfait c’est maintenant pas dans 5 mn » et j’étais déjà bien contente qu’elle accepte de poser (tout ce qu’elle déteste). Voilà voilà. Pour ce qui est de la salopette, je n’ai pas trouvé ça trop long ou compliqué, en tout cas, pas ce modèle 😉
      Niveau musique, j’adore la version originale de Rage Against the Machine mais je me déboite les cervicales systématiquement quand je l’écoute, celle-ci est plus douce, tout en conservant une vraie puissance (et j’adore aussi la maison tellier 😊)

      Aimé par 1 personne

  4. SuperMaman a encore frappé et elle frappe fort !
    Elle est classe cette salopette !!!
    /* & j’avoue que j’aime bien la dentelle du pull en dessous !!! */

    J'aime

    1. plutôt facile à faire en plus, du coup, de l’effet à peu d’effort, la classe quoi! Et moi aussi j’adore son pull bleu à dentelle (pas homemade, évidemment) mais le mariage des deux est… plutôt malheureux!

      J'aime

  5. Elle est superbe cette salopette short!! moi j’adore les versions robe salopettes… tes super pouvoirs ont encore frappé! Bravo !
    Et n’hésite pas à « bricoler » une version qui te convienne.. ça fait du bien de retomber un peu en enfance…

    J'aime

    1. merci du joli compliment 🙂 la réalisation est aisé, je crois que je suis partie pour lui faire une version en jean (mais elle a déjà précisé que j’aurais pas le droit de lui piquer!!!).

      J'aime

  6. Tout simplement splendide ! Une salopette qui lui va à ravir !
    Aaaah ! les peluches de velours dans ton atelier… c’était la salopette ! Eh bien cela en valait la peine ! Avec du jean, ce sera plus cool 😉
    Et puis, même sourire, mère et fille 🙂
    Bravo pour cette réalisation, Flo, assez technique tout de même !!!

    J'aime

    1. Oui, le jean sera plus cool, côté peluches 🙂 et il parait, pour le sourire, oui. Niveau technique, j’ai pas eu l’impression (sauf qu’après plus de 15 ans de couture, j’aime toujours pas poser les fermetures éclair), le déroulé est plutôt aisé. Bises Danièle!

      J'aime

  7. Vraiment chouette cette salopette-short en velours ! Bravo pour ta réalisation avec un timing de fou ! T’es une maman qui déchire ! 😀
    Ma fille a eu une période salopette (longue et courte, en jean, en treillis) enfin ça c’était avant qu’elle rentre au lycée… depuis elles dorment dans son placard ! Les goûts et le style se succèdent à l’adolescence.
    J’aime beaucoup le patron Turia, je l’avais repéré à sa sortie. Avec ton retour positif, si un jour je décide de me faire une salopette, je pense me faire une Turia ! 😉

    J'aime

    1. il est aussi possible que la période salopette voit sa fin chez la mienne (qui rentre au lycée en septembre), on verra ça! et je me suis bien fait plaisir aussi donc c’est un truc gagnant gagnant!

      J'aime

  8. Bravo à la maman qui assure tout en bloc ! Timing, recherche de tissu, cousette…Cette salopette va très bien à ta fille qui doit être fière de porter un vêtement cousu par mom !

    J'aime

    1. j’ai de la chance oui, elle est plutôt fière de sa mère! et je me suis fait plaisir aussi à sacrifier à ce petit rituel : noël est vraiment le moment de l’année où ce type de rituels est important pour moi, et a du sens…

      J'aime

Les commentaires sont fermés.