Couture·Eco-bio

Sweet Charity [Sweat Felicia – La Maison Victor 3/2019]

L’histoire du jour est d’un mariage de raison(s).
C’est aussi l’histoire de celle qui reprend un petit bout de pain pour finir son fromage. Puis qui reprend un petit bout de fromage pour finir son pain. Puis qui… Vous saurez pourquoi à la fin de ce post 😉 
Je vieillis. Dans le bon sens du terme : je gagne en sagesse 😁🙏 (ou presque).

La première raison : mon tri automnal de dressing façon Marie Kondo m’a permis de jeter (beaucoup) et de conserver (raison toujours) un certain nombre de vêtements que j’aime et que j’aime porter. Parmi ces vêtements, il y a cette jupe à fleurs à fond bleu marine que j’adore, de la marque éthique King Louie. Parmi ces vêtements, il N’y a PLUS le petit pull bleu à trou-trous délicats que je portais systématiquement avec elle (des trou-trous de mite s’étaient invités, il avait légèrement rétréci au lavage, l’option poubelle était inévitable 😥).
Bilan des courses : nous étions en février et si j’avais porté ma jupe deux fois, c’était le bout du monde, et pourquoi, oui, pourquoi ?
PARCE QUE JE N’AVAIS RIEN à ME METTRE (avec elle). 
Depuis cet automne, la liste de mes projets fluctue mais revient sans cesse l’idée d’un petit pull ou gilet bleu marine que je pourrais porter, non seulement avec ma jupe bleue mais avec beaucoup d’autres de mes robes ou jupes. Sans que je parvienne à me décider pour un patron précis. Et soudain, la lumière : décidément, il était bien dommage d’avoir le super pouvoir de la couture sans se coudre LE truc qui manque. 

La deuxième raison (hum) découle de cette réflexion : j’ai choisi le tissu (de mon stock) seulement après avoir bien vérifié qu’il allait avec la jupe + j’ai choisi le patron non pas parce qu’il m’avait tapé dans l’œil « love at first sight » tout ça tout ça, mais parce qu’il me paraissait compatible avec la forme de la-dite jupe! Ça paraitra un détail pour toutes celles, hyper organisées, qui cousent « capsule » comme elles respirent, mais chez moi, c’est une sacrée innovation ! Bien entendu, mes goûts fonctionnant plutôt bien ensemble, je porte toutes mes créations, mais parfois (souvent ?), me manque le petit opus simple, uni, de la bonne teinte, de la bonne coupe, qui ira avec l’objet du délit désir, de plus en plus, parce que mes « basiques » du commerce commencent à rendre l’âme, un à un. Par exemple, j’ai choisi le même jersey de laine (coupons de 3 mètres bonjour !) que mon super Jocko porté deux fois par semaine au moins depuis sa sortie, parce que lui ne fonctionne malheureusement pas DU TOUT niveau forme avec MA JUPE (nous pourrions discourir sur la compatibilité haut large bas évasé, mais ce n’est pas le propos)! 

La troisième raison (oui bon, on a compris) tient dans la manière dont s’est déroulé cette couture… Décalcage du patron un soir de semaine, coupe du tissu pendant une courte fenêtre de mercredi, 30 mn de couture par ci, 20 mn de couture par là… Je ne fais JAMAIS ça. Je ne couds pas le soir (fatigue et yeux qui peinent), je ne couds pas le midi (même si j’habite à deux minutes à pied du boulot, et c’est cool, je ne prends jamais ce petit temps de « faire un truc » pendant ma pause), j’apprécie peu de coudre en fractionné, quand je n’ai pas le temps de coudre le projet entier ou du moins, d’avancer d’une traite bien décidée… Je crois que la motivation à faire autrement cette fois-ci tient à la raison numéro un : j’avais envie de porter ma jupe, et vite ET je ne dispose pas trop de longues plages de couture à disposition ces derniers temps alors j’adapte. En bonus, une épaule douloureuse m’invite à la lenteur et à l’effort minimum!

L’exercice périlleux ou en tout cas, inhabituel que voici a été grandement facilité grâce à un bon combo choix du patron (simple, efficace) et choix du tissu (facile à coudre et déjà connu, donc maîtrise du tombé etc). 

Le patron, parlons-en : il m’avait clairement complètement échappé lorsque j’ai acheté ce numéro de La Maison Victor. Pourtant, motivée par le « non achat décroissant », à force de compulser mes magazines, ma patronthèque…, j’ai réussi à passer outre la présentation en jaune poussin printanier pour finir par me rendre compte qu’il correspondait parfaitement à l’esprit de l’un de mes sweats chouchoux : manches ¾ un peu gonflantes, corps droit relativement près du corps mais non moulant. Bingo, je tenais mon patron…  

Ce fameux coupon de jersey de laine qui fait mon bonheur de Jocko depuis deux mois déjà n’aura pas eu le temps de prendre plus la poussière. J’ai néanmoins dû jouer à tétris, et couper le dos en deux parties pour que ça rentre. Résultat : un coupon 100% rentabilisé, et une réalisation avec des petits détails uniques… De la contrainte naît la créativité : cette découpe contrainte du dos m’a donné l’idée de la souligner plutôt que de la cacher, et je trouve que les surpiqûres sur chaque couture milieu dos, emmanchures et pinces épaule ajoutent un petit plus à ce sweat tout simple… J’ai aussi recoupé le bas de mon sweat de 7,5 cm, il tombe ainsi juste là où je voulais, cette longueur me convient mieux niveau style.

Je suis par contre ronchonchon sur la finition de mon encolure, j’ai voulu feinter et utiliser un biais élastique rouge tout fait plutôt que de chercher un jersey de la bonne élasticité (et d’une couleur plus discrète) pour la terminer et le résultat est moyen bof. Je suis agacée de me faire encore avoir avec mes fausses bonnes idées (du style parfaitement indéfaisable comme ici avec le point élastique dans le jersey laine)! Minute ronchonchon encore : la finition des ourlets de bas de manche est… moyennement bof aussi. C’est gonflé (tissu épais) et peu régulier (la forme des plis? le fait que le rentré soit maintenu par quelques points seulement?). Ces deux éléments ne se voient heureusement pas trop au porté et il est déjà sorti plusieurs fois!

Patron : Sweat Felicia, La Maison Victor édition 3 mai/juin 2019
Taille : 38.
Modification : corps raccourci de 7,5 cm.
Matières : jersey de laine Coupons de Saint Pierre (acheté l’hiver dernier), biais élastique rouge Mercerie Extra.
Rayon portabilité : ce sweat va avec ma jupe chouchou. C’était bien le minimum : ça a été pensé pour 😁👍 mais en plus, il va avec mes chemises Mélilot, avec plusieurs de mes pantalons (et ma nouvelle jupe)(quoi? une nouvelle jupe??? mais on l’a pas vu par ici!?!)… De tout simple et basique, il prend la forme d’un incontournable de ma garde-robe 💕!!!
Une prochaine fois ? bien possible, lorsque celui-ci sera HS, ou dans une autre couleur (genre noir, quand mon « du commerce » sera HS), ou en plus léger pour le printemps, avec une idée à trouver pour les finitions! Si vous avez des suggestions, je suis preneuse!!!
Dans le temps : à suivre!

Une nouvelle jupe???
Ce sweat tout doux m’a tellement inspiré au final en mode « facile à porter dans ma garde-robe et mon style » que j’ai dégainé aussi sec ma superbe popeline « jungle » un peu fofolle pour en faire une nouvelle jupe… qui va aller avec mon sweat (enfin, dès que je me serais cousu un jupon)(un quoi??)(en vrai, je mets une nuisette en mode « combinaison de ma grand-mère » en attendant et ça le fait bien)!!!
J’avais beaucoup hésité à le commander chez Mars-Elle, un imprimé fort, à mettre en scène en sobriété, dont je savais qu’il ne m’irait pas en top ou en total look, et je suis tellement ravie d’avoir craqué : je suis hyper fan de ma jupe!

Pour le patron, j’ai repris le modèle de la jupe Adrienne du livre « Coudre pour l’été » de la créatrice de République du Chiffon. Taille L, parfaite dans cette popeline, ceinture légèrement entoilée, un peu moins large que le patron, j’ai pris la totalité de ma laize (148 cm). Nickel (bon, j’ai un peu à reprendre mes pressions, comme souvent quand j’en ai autant à poser, y’a toujours un loupé quelque part)(mais ça va bien, merci).

Et voilà l’histoire : on commence par faire un pull pour aller avec une jupe qui n’avait plus rien à se mettre, et on coud une jupe pour aller avec le nouveau pull pour qu’il ait plusieurs choses à se mettre (et puis on va coudre un jupon pour que la jupe soit hiver-compatible)(un quoi?)(un jupon.)…
Vous faites ça, vous??
Allez, je m’arrête là et je change (complètement) de gamme de couleurs pour la prochaine cousette 😁 (ou alors je vais me coudre un jupon)(…)

24 commentaires sur “Sweet Charity [Sweat Felicia – La Maison Victor 3/2019]

  1. Super ce nouvel ensemble ! Je trouve que le pull va encore mieux avec la jupe Adrienne que la jupe pour laquelle il a été cousu.
    Amuse toi bien avec ton jupon maintenant 😉

    J'aime

    1. je suis… complètement d’accord avec toi!! 😊 côté jupon je risque de faire la flemme cette annee, ma nuisette est parfaite en combinaison ! !

      J'aime

  2. Quel joli ensemble tout tout plein…oui la fameuse Marie, elle n’est pas entree chez moi…lol…mais vraiment j’adore cette jupe et ce haut bien sympa

    J'aime

  3. Il est très chouette ce sweat. Pour ce qui est de l’encolure, tu chipotes!! je trouve ça sympa le biais d’une autre couleur. Pour les manches, tu as essayé de fixer tout le pourtour de l’ourlet au point de chausson? point bien élastique et qui est invisible sur l’endroit. Le sweat rend super bien sur les deux jupes. Bravo pour ces belles réalisations

    J'aime

    1. Merci Falbala! l’encolure, ça va au porté, d’autant que je l’associe souvent à du rouge/bordeaux, comme mes jupes, et ma mélilot mars-elle, du coup, ça matche parfait, mais ça m’enrage de « louper » ce genre de petits détails qui comptent. Pour la couture de l’ourlet, je réfléchirai à ton idée, merci de la suggestion 😁

      J'aime

    1. merci, m’dame! Oui, le sweat est doudou, la première jupe est en molleton bien agréable et la deuxième a une forme bien cocoon, tu as vu juste, elles sont hyper confortables!!! J’suis pas toujours au top de la rentabilité/compatibilité capsule, mais là, c’est un double lutz piqué!!!

      J'aime

      1. La capsule c’est bien, mais il faut aussi se faire plaisir 😉 Les habits dureront un peu plus longtemps que s’ils étaient moins nombreux dans la catégorie 😉

        J'aime

  4. 2 belles cousettes qui vont bien ensemble ! Je ne sais pas si c’est le motif du tissu Mars-Elle qui met en valeur la jupe Adrienne ou l’inverse mais cela fait une jupe classe et lumineuse qui sent bon le printemps qui arrive !

    J'aime

  5. Haaan mais j’avais raté ça ! Alors, la jupe, total in love ♥♥♥
    & le sweat basique … je dis banco et bravo ! /* J’aime bien le détail des manches ! */

    J'aime

    1. Hihi, c’est pourtant pas que je publie tous les jours, hein 🙂 merci, la jupe, elle met tellement bien le tissu en valeur, j’l’adore aussi, et le sweat, alors, c’est celui-là qui inspire ta récup de sweat trop grand??

      J'aime

  6. J’adore tout ! Ton nouveau sweat et ta nouvelle jupe !
    J’aime bien ton idée d’avoir une logique dans sa garde-robe. « A » qui va avec « B ». « B » qui se marie bien avec « C »…

    J'aime

    1. merci merci!!! franchement, là, il n’y a rien de prémédité dans cette affaire, mais il est vrai que de plus en plus, je réfléchis en ce sens 🙂

      J'aime

  7. Super chouettes réalisations ! Je suis particulièrement fan des manches du sweat. Et franchement on ne voit pas de l’extérieur que l’intérieur ne te plaît pas ! 😆 La jupette est adorable aussi. Très belle popeline de chez Marcelle. Personnellement je ne suis pas une adepte des jupons, je préfère doubler les jupes. Mais il est vrai que ça prend du temps…

    J'aime

    1. merci beaucoup Fanfreluche! et oui, le pull est souvent porté, ses défauts ne lui portent pas tant préjudice!!! Je suis d’accord sur le doublage des jupes (cela dit, j’en cousais peu jusqu’à l’an dernier) mais j’aime aussi l’idée qu’en été, je la porterai sans rien alors qu’une jupe doublée serait trop chaude… Le jupon me parait la bonne alternative en ce cas!

      J'aime

    1. Siffloti sifflota, tu crois? je n’y avais pas DU TOUT pensé 🤣 merci en tout cas, je me régale à les porter ces jours-ci, deux canons de ma récente garde-robe!!!

      J'aime

    1. merci beaucoup, Camille, c’est adorable!!! et… je porte encore le pull aujourd’hui (et j’ai porté la jupe deux fois depuis le début du confinement!!!)

      J'aime

Les commentaires sont fermés.