Couture

Effets secondaires [Pantalon Papao – Ready to Sew]

L’histoire du jour est impatiente.
Quand Raphaëlle sort une nouvelle collection, je trépigne. Si je ne craque pas sur tous les modèles proposés, j’apprécie toujours l’idée force de Ready to Sew : des basiques intemporels, à décliner à l’infini, des vêtements à porter tous les jours, et pas seulement pour les grands soirs, avec la pointe d’originalité qui me plait. Et puis ses patrons sont quand même aussi plutôt accessibles, y compris aux couturières débutantes et motivées.
Ce qui en fait aussi des modèles agréables à coudre pour celles qui ont plus d’expérience, c’est que c’est ingénieux, bien fini, avec un tombé que j’adore.

Là, la marque a repris l’ensemble de sa silhouette de base, et a élargi son offre pour des grandes tailles (jusqu’au 58). Je salue l’effort, je sais la masse de travail derrière tout ça!
Et puis en prime, il y a un parti pris intéressant pour les trois nouveaux modèles proposés, qui les ont rendus projets parfaits pour le confinement :
« 1 – Les modèles ne doivent nécessiter aucun matériel en dehors du tissu, du fil et du patron (ni fermeture éclair, ni boutons, ni pressions)
2 – Les modèles doivent s’adresser à un niveau débutant avancé à intermédiaire.
3 – La recherche de la simplicité et de la facilité dans la couture ne doit pas entraver la recherche stylistique.
4 – Les modèles doivent êtres réalisables dans des matières naturelles. Quel est l’intérêt de blâmer la communauté couture pour son usage intensif de viscose si les patrons en vente ne sont destinés qu’a ce type de textiles ultra-fluides? » (extrait de l’article de présentation sur le blog de Ready to Sew)
J’avoue, l’argument 4 est celui qui m’a touché le plus : la cohérence. Des objectifs et des actes. Ceux de la marque mais du coup, également les miens. Je vais éviter les redites autour de « j’essaie d’être cohérente mais ne suis pas à 100% », je vous l’ai déjà fait. Pas à pas le chemin.

Si le style de la salopette ne m’a pas (du tout) tilté, et que la veste est beaucoup trop ample pour mon fonctionnement perso (elle est belle, mais je m’embête toujours avec les manches trop amples dans la vie de tous les jours), j’ai flashé sur le pantalon à l’esprit voyageur. Tellement flashé que j’ai craqué quasi à sa sortie (c’est assez rare pour le souligner), imprimé aussi sec, mis un peu plus de temps pour le scotcher (mamamia, j’en ai bavé tellement c’était long, d’autant que je l’ai fait avec un rotondjudju de scotch qui n’a tenu que le temps de la découpe, tout est désormais à nouveau en lambeau 😭)… ce qui a retardé un peu l’étape « couture ». Mais j’avais tellement envie de réaliser quelque chose de positif, pour moi, au creux de la semaine 4 du confinement, que j’ai consacré mon mercredi après-midi à sa finition… Qué bonheur!!!

Accessoirement, je confine chez mon chéri, alors que nous faisons maison séparée habituellement et… je n’ai pas toute ma garde-robe sous la main!!! J’ai fait des choix plutôt malins pour le minimum vital (vive la garde-robe de plus en plus raisonnée, j’arrive à m’habiller joliment alors que j’ai enfourné sans trop réfléchir les différents éléments dans la valise, en mode « sidérée-confinée ») et aussi pour le stock (limité) de matières à coudre. Une nouvelle pièce, basique et fonctionnelle, était la bienvenue 😁 (et Papao s’intègre super bien au reste de ma valise).

Pour le choix de la taille, j’ai eu un peu d’appréhension : allais-je me retrouver AUSSI BIEN dans la nouvelle silhouette RtS qu’auparavant? Parce que clairement, c’est aussi un atout de taille (haha jeu de mots) pour moi dans mon amour avec la marque : la silhouette me convient sans ajustement ou presque. Alors…? Alors, plutôt pas mal, même si, étant entre deux tailles, j’ai fait le choix du 40 pour avoir un ratio hanches pas trop bibendum. Je suis un peu à l’étroit à la taille (que j’ai peu marquée, voire un peu trop présente, si vous voyez ce que je veux dire) si je serre complètement les ceintures. Mais évidemment, l’avantage avec un pantalon qui se noue, c’est quand même bien de faire ce qu’on veut alors… je régule le serrage!!!

Pour le choix du tissu, donc, pièce maîtresse de ce pantalon, j’ai été ravie d’avoir craqué sur ce lin lavé (rayon ameublement mais chuuuut, y’a que là que j’en trouve désormais alors que j’ADORE porter cette matière) l’été dernier, en prévision d’une jolie veste Joey passe-partout (la veste attendra). ET j’ai aussi été ravie d’avoir pensé à l’emmener en confinement : je n’ai pas tant de stock de « grands » coupons pouvant servir à coudre un vêtement entier en fait, et celui-ci me paraissait pas mal. Quand Papao m’a tapé dans l’oeil, c’est aussi parce que j’ai su aussitôt que j’allais le réaliser dans mon coupon (exit la veste, j’en ai d’autres!!!) ET que je l’avais sous la main!!!

Niveau fit final, je pourrais revoir la taille, donc, mais comme je l’écris plus haut, je peux régler le serrage. Un peu ample aux cuisses (c’est la forme qui veut ça), c’est très confortable en mouvement. J’avais hésité sur la longueur finale, j’ai finalement laissé comme c’est prévu, pour tester en intégralité, et ça me convient bien avec ou sans chaussettes. J’aime beaucoup le pli devant (heureusement, c’est quand même la marque forte de cette pièce), même s’il ne faut pas lui chercher un seyant max (il ne marque pas trop les rondeurs côté ventre, cela dit). Mais en toute sincérité, je crois que ma partie préférée, en fait, c’est… la chute de reins! Avec les quatre pinces dos, le côté « ajusté mais sans trop » évite l’effet « sac » que pourrait avoir ce type de pantalon, et j’aime beaucoup beaucoup 💖

Papao, sous ses abords décontractés, il se mérite : passée l’épreuve LONGUE du scotchage-découpage, il faut quand même un brin de temps pour le réaliser même s’il est « simple ». Le déroulé de la couture est (oh allez, comme toujours!) limpide, bien expliqué, bien illustré, tout tombe bien toussa toussa (il y a même un article pour l’ajuster à notre stature), il faut parfois un peu se concentrer pour pas faire de boulette (le montage de la parementure n’est pas « intuitif » mais les illustrations sont top). J’ai juste un peu bugué pour comprendre comment enfiler les ceintures avant de coudre la parementure (oh joie, une parementure qui ne peut pas rebiquer!!!), heureusement, ma représentation dans l’espace continue de fonctionner pendant le confinement, et quelques visionnages de la vidéo du nouage plus tard, j’ai optionné et ça fonctionne. En bonus, j’ai travaillé ce lin lavé, qui, s’il bouge un peu à la découpe, a super bien coopéré à la couture, sans trop s’effilocher. Le style brut de ce type de tissu convient à l’esprit de Papao, et l’uni sobre et chic va aller avec nombre de mes tshirts et tuniques estivales, bref, la pièce forte en style mais polyvalente au quotidien!

Ah oui, ce qui lui manque, si je tiens à dire la vérité toute la vérité : des poches côtés. La poche sur le pan replié ne m’a pas du tout fait envie, trop de matière à cet endroit-là, et puis, soit j’ai deux poches, soit j’ai zéro poche. Bon, à chaque fois que je l’enfile, j’ai le réflexe de porter mes mains à ses côtés pour glisser mes mains dans des poches… qui n’existent pas! Cela dit, pas sûre d’en ajouter si je devais refaire le modèle, ça risquerait d’une part d’ajouter de la matière là où il est joli de ne pas en avoir trop (et de déséquilibrer la silhouette), d’autre part, l’ouverture un peu béante des poches inclues dans une couture côté ne serait pas du meilleur effet niveau style. Bref, ça me manque. Mais pas tant que ça.

Z’avez vu le détail de la poche avec le petit carré qui maintient l’ouverture? j’adore!

Patron : pantalon Papao de Ready to Sew.
Taille : 40.
Modifications :  aucune.
Matière : lin lavé acheté l’an dernier à Géka Valence (qui a fermé depuis), rayon ameublement (grande largeur top!). 
Rayon portabilité : le pantalon pour traîner joliment à la maison, et aussi pour sortir le week-end en mode « tranquille ». Peut-être pas au boulot (mais à chaque fois que je dis « je le mettrai pas au boulot », je finis par LE METTRE AU BOULOT. Parce que par exemple, avec des petits talons estivaux, je le vois bien, mon Papao 😍. En tout cas, sortie d’atelier mercredi dernier, il a été porté plusieurs jours, lavé, et renfilé ce matin avec grand plaisir après un petit coup de repassage!
Une prochaine fois? j’aimerais bien une version pétante comme la fuchsia jolie vue chez Emilie, mais je me connais, ma to-do-liste est longue, j’aime varier les plaisirs, et sans doute que ça attendra un peu!!!
Dans le temps : à suivre!

Et vous, Papao-t’es ou Papao-t’es pas?
Vous avez aimé les trois nouvelles pièces de Raphaëlle?
Vous arrivez à coudre en confinement (parce que moi, pas tant en fait)(j’ai les neurones au ralenti, et j’avance encore en mode escargot ramollo)?
Prenez soin de vous, des vôtres et des autres, patience et zen attitude au max 🙏 💗

26 commentaires sur “Effets secondaires [Pantalon Papao – Ready to Sew]

  1. Il est sympa ce pantalon !
    Il faudra vraiment que je me penche sur ready to sew…. Depuis le temps que tu en parles en bien, je ne l’ai toujours pas fait, alors que ton point 4 sur les matières m’inspire beaucoup !!
    Pas trop galère à mettre/enlever?

    De mon côté, je couds et je couds, histoire de ne pas penser.. Et plutôt à la chaîne (5 t shirts pour la mini par ex) , histoire d’utiliser tous les bouts de coupons (et quelques entiers :-p)

    J'aime

    1. Faut prendre le coup pour l’enfiler et l’installer mais ça va… J’ai eu une petite mésaventure que j’ai oublié de raconter dans le message : se méfier des lonnnnnngues ceintures qui traînent quand tu vas aux toilettes (aheum, ça sent le vécu)!!! 😂😂 Et bien vu, chacun sa thérapie, moi je gère la famille, la bouffe, et je m’oublie dans le puzzle mille pièces 😋😘

      J'aime

      1. Lol oui ça m’est déjà arrivé avec une salopette 🤭
        J’ai fait un puzzle 100 pièces avec Petite ce matin et c’est vrai que ça m’a donné envie d’en faire un plus gros.. Je vais peut être me lancer 😉

        J'aime

  2. OMG t’es canon ! Il est super beau ce froc ! & surtout il te va hyper bien !
    Après, le confinement, c’est compliqué, c’est long MAIS ça pourrait être pire. /* Ya pas de serpent avec nous ! */
    En tout cas, on a du mal mais on continue.
    Hauts les coeurs !
    /* Moi j’ai ma boite qui m’a demandé de télétravailler puisque je suis au chomage parce que je ne pouvais pas télétravailler. Elle dit qu’elle comprend pas. */
    Profite bien de ce pantalon et du soleil ! Bises !

    J'aime

    1. merci beaucoup de tous tes compliments, je rougis!!! et loin de moi l’idée de me plaindre du confinement (j’espère que mes mots ne sont pas mal interprétés), je suis dans une situation hyper privilégiée, bien entourée, sans souci de santé et de contamination autour de moi, avec une situation professionnelle « confortable ». Je constate juste que je suis peu efficace, et au ralenti, et je le partage 😊 en plus, au début du confinement, j’ai pris la ferme résolution d’être douce avec moi-même (et les autres aussi, j’suis pas comme ça!!!), et ça passe par accepter de faire avec mon rythme et mes possibles du moment.
      Mais qu’est-ce que c’est encore que cette histoire de télétravail possible impossible???
      Je profite de mon pantalon en ce moment-même, et du soleil, j’y cours!!! Bises à toi

      J'aime

  3. Cool ton Papao ! Parfait pour les beaux jours qui arrivent !
    J’ai moi aussi du mal à coudre, je m’éparpille trop, je manque de concentration. Et pourtant, ici en Suède, nous ne sommes pas confinés !
    Je tricote plus du coup. Mais je vais me motiver un peu pour commencer ma garde robe estivale. En plus, lorsque je couds, j’oublie tout… ou presque ! 😉

    J'aime

    1. merci merci, et oui, parfait pour les journées printanières qui sont déjà bien là ici dans la Drôme…
      Problème de concentration, oui 😊 pas grave en fait, faut juste accepter d’y aller tranquille!!! Tant que tout va bien pour tout le monde chez toi 😉
      et la couture fait bien oublier les choses, je vais d’ailleurs tâcher de remettre un projet en route, tant pis s’il prend du temps, ça fait juste un objectif positif… Je cherche la meilleure alliance envie/besoin/disponibilité matières confinées 😂 (déjà rien que ça, ça va m’occuper un moment!!!)

      J'aime

  4. Originale et éthique la nouvelle collection Ready to Sew !
    Je suis sûre que tu ne vas plus quitter ton Papao tout au long de la belle saison (confort, respirabilité, versatilité…).
    Il est parfait pour traîner à la maison, randonner… et pourquoi pas au boulot selon le haut, les chaussures et les accessoires que tu vas lui associer !
    Sinon, je crois qu’on est tous affecté par ce manque de concentration. Je m’occupe avec des activités en mode automatique qui ne demandent aucunes réflexions comme assembler des patrons pdf même si je n’ai pas tout le nécessaire pour coudre ces patrons.

    J'aime

    1. Déjà, je le porte encore aujourd’hui! et pour traîner, randonner, plutôt pas (je préfère mes pantalons et shorts « techniques », et surtout, je voudrais pas le flinguer trop vite) et pour le boulot, je teste aujourd’hui, une petite Jude en Mars-Elle, qui lui va pas mal après le tshirt…
      Bonne idée, l’assemblage de pdf, sauf… qu’il faut que j’achète un bon scotch, sous peine de bosser pour rien!!!

      Aimé par 1 personne

  5. J’aime beaucoup les principes qui ont guidé la conception de cette nouvelle collection. J’aime beaucoup tes photos de dos et de profil.
    Mais le pan devant … pour l’instant ça me fait trop bizarre. Il faut surement que je m’habitue, il y en a plusieurs des patrons que je n’ai pas aimés au départ et qui ont fini par me faire de l’oeil …
    Bisouilles

    J'aime

    1. je comprends parfaitement, j’avoue avoir hésité pour ça, parce que ça n’est pas le style que je porte (j’ai eu une période, ado, où le look babs ne me faisait pas peur mais j’ai bien changé!!!), mais je ne sais pas pourquoi, il m’a tapé dans l’oeil et je suis contente de l’avoir fait. Bon, chéri ne valide pas bien cette histoire de pan non plus 🙂
      Pour le coup, ça m’est aussi arrivé, de m’habituer à un patron, souvent en voyant ENFIN une version qui me plait et me le montre autrement… A suivre peut-être chez toi alors 🙂
      bisous!!!

      J'aime

    1. merci beaucoup Danièle, et oui, j’aime bien, sobre et chic, à booster avec des couleurs pour les tops… et j’aime le toucher de ce lin lavé, j’adore porter ça, un vrai deuxième effet kiss cool!!!

      J'aime

  6. J’avoue être très intriguée par ce pantalon. Rien à redire, il va très bien mais est-ce bien confortable et surtout pratique ce pan de tissu devant??? J’ai regardé les derniers modèles de la collection et je suis d’accord avec toi.. Je bave toujours autant devant la robe Jolène, je finirai bien par l’acheter ce patron… mais pas pour le moment. J’ai assez à faire… Je couds aussi au ralenti, mais la production de masques m’a remis le pied à l’étrier et du coup je recommence à gamberger et à réfléchir à mes prochains plans couture.. Sinon je varie les plaisirs, avec la broderie et le tricot, entre deux plages de télétravail!!
    Très belle journée

    J'aime

    1. confortable, il l’est, avec le bon serrage ceinture, et pratique beh oui, aussi, je bouge comme je veux. A savoir en effet, l’exercice « petit coin » est un peu complexe à saisir, enlevage prudent (pour éviter les ceintures mouillées) et resserrage à refaire autant de fois que tu vas aux toilettes, ça demande de l’entraînement… En fait, je ne l’ai pas porté seulement les jours où il a été lavé, séché et en attente de repassage, malgré cette « complexité », je l’enfile avec plaisir et évidence.
      Le modèle Jolène est mon chouchou, j’ai déjà un top et une robe courte, et j’ai bien envie de récidiver, en plus long… Comme je couds au ralenti, je n’ai pas encore choisi le prochain projet (entre deux coutures de quelques masques, que je ne parviens pas à lancer en grosse quantité) mais c’est pas grave, un pas à la fois, pour garder le plaisir de faire! le tricot je ne l’ai même pas déballé depuis le début du confinement!!! Finalement, entre le télétravail et la gestion de la maisonnée, j’ai pas l’impression d’avoir tellement plus de temps. Belle journée à toi

      J'aime

  7. ça si c’est pas de la bonne revue de patron, bravo, pour ce billet si bien rédigé ! Je n’ai jamais cousu ni succombé au patron de Ready to sew…Je ne sais pas pourquoi, un détail qui à chaque fois me bloque…Là c’est le pan devant et pourtant je trouve que ce pantalon te va super bien mais allez savoir pourquoi ce pan…ben non aujourd’hui mais peut-être qu’à force d’en voir je changerai d’avis…et pourtant j’aime bien la démarche éthique de cette marque…alors qui sait, un jour, je tomberai sur la pièce qui me plait.
    Mais finalement l’important est que toi tu aimes ce pantalon et que tu t’y sentes bien 🙂

    J'aime

    1. Chacun ses goûts, chacun ses « blocages » : je bug régulièrement dans le style de certaines marques, sans toujours savoir mettre le doigt dessus. Je n’aime pas toute la collection de Ready to Sew, mais les patrons que j’ai acheté ont tous, je dis bien tous (hormis papao, que je viens juste d’acquérir :)), été déclinés plusieurs fois, et j’envisage très sérieusement de me refaire une Jolène pour la jolie saison… et pitêtre une Joey… et sans doute un Jily… Enfin, bon, j’suis accro, et oui, ce pantalon m’amuse beaucoup en fait, pas la pièce la plus fittée de ma garde-robe, mais j’apprécie son confort et son look!

      J'aime

    1. Il l’est! Ce lin lavé et la coupe ample en font un bon basique printanier… J’ai maintenant envie d’un ou deux tshirts près du corps pour que ça lui aille au mieux, les autres tops vont bien mais ça fit mieux avec du « moulant ».

      J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.