Couture·Eco-bio

D’être fan [Top Jelba – Ready to Sew]

L’histoire du jour conte la blouse qui voulait être une robe qui est redevenue blouse.

J’ai joué au jeu des mariages tissus-patrons-besoins en mode confiné.
J’avais ce coupon splendide (de ceux que tu trembles de gâcher) d’un chambray bleu foncé (de chez Mars-Elle, encore). Donc, option « coudre un patron déjà testé » obligatoire ou presque.
J’avais emmené mon livre « Petits hauts » dont je n’ai (bizarrement)(ou pas) cousu que les deux modèles de Ready to Sew (tiens donc) et à plusieurs reprises (ah oui?).
Je manque toujours de haut ou de robe à manches courtes (je souffre du syndrôme « manches longues ou 3/4 VS sans manches » sans transition, et deux fois par an, aux intersaisons, je me maudis)(Bref).
Le combo Jelba/chambray bleu foncé est sorti du chapeau comme une évidence.
Vous comprenez mon choix musical du jour : Ready to Sew + Mars Elle = mariage de mes addictions couturesques favorites (fan attitude à fond).

Jelba, je l’ai cousue une première fois en fin d’été 2019, dans un splendide lin gris foncé Mars-Elle épuisé depuis (encore bis). Flemme de la séance photo en ces temps alors caniculaires, vous n’en avez point eu ici de présentation (il y a aussi que j’envisageais de lui coudre une jupe assortie mais finalement, le reste du lin est parti en zafu top génial pour la méditation, la jupe assortie est passée à la trappe et le temps s’est entre temps rafraîchi). Sobre, chic, avec une encolure simple mais originale, cette goutte qui descend juste comme il faut… je lui trouve juste une limite portabilité : ses fentes côtés, charmantes au bord de l’océan, en short, ou pour traîner dans le jardin, en mode farniente et petit souffle de vent rafraichissant, sont très peu boulot-sortiessociales-compatibles. Or, cette fameuse goutte, ce joli tombé me faisait à nouveau très envie. Soudain a jailli l’idée de transformer Jelba en robe!

Source : livre « Petits hauts » Mango Editions

Parfois, mon inconscience (ou mon abus de self-confiance, comme vous voudrez) me fait pousser des ailes (même pour un coupon que tu as peur de mal couper)(la preuve) : regard sur le patron, allongement d’environ 40 cm pour le devant, un peu moins pour le dos (puisqu’ils sont dyssymétriques, jolis jolis 💗), et zou, coupé, cousu, toussa toussa.
Enfilage de la chose.
Couperet.
On dirait une blouse (d’infirmière dans le meilleur des cas, de mémé à tout le moins).
En aucun cas, une jolie robe.
A l’évidence, la forme droite et moi, on n’est pas copines. Et puis l’uni joli et miroitant de ce chambray faisait trop bloc dans cette forme devenue informe. Accessoirement, ma découpe à la hussarde n’avait pas su gérer la différence de coupe des arrondis devant et dos, c’était bien bien moche.

L’humeur du jour (de couture) étant alors combative et adaptable, j’ai aussitôt repris mes ciseaux, enlevé ma tunique Jude que je portais à ce moment-là pour vérifier à la louche la bonne longueur à conserver et zou : coupage de la blouse toute droite.
En choisissant de refaire ce patron, j’avais de toute façon fait mon deuil de la trop grande ouverture des fentes, j’ai donc conservé les détails que je préfère dans Jelba, et trouvé une autre façon d’en profiter, sans doute plus fréquemment d’ailleurs que sa précédente édition…

Le bonheur de travailler puis surtout de porter une étoffe qualitative (et à fortes valeurs ajoutées éco-bio-éthiques) y joue également un rôle d’importance. Ce tissu moiré miroite, tellement le tissage est beau. Il est doux au toucher, il est souple et il a une belle tenue. Niveau repassage, je n’ai pas ma centrale sous la main donc peut mieux faire!…
Je suis heureuse de l’avoir cousu, pour en profiter autrement que dans mon stock de tissus! Le hasard faisant bien les choses, après lui avoir envisagé successivement une énième Mélilot (comme celle de Rebecca), une jupe midi, une blouse Stockholm… je crois avoir commis inopinément ce que je considère d’ors et déjà comme un de mes graals de la petite tunique sobre, chic et néanmoins un peu originale pour aller bosser, sur un jean, ou pour traîner à la maison… A MANCHES COURTES.
La meilleure preuve en est que ça me rend lyrique, et j’aime bien, moi, quand une couture me rend lyrique.

Avec le gilet citronné de printemps de vraie vie!

Patron : blouse Jelba, Ready to Sew, dans le livre « Petits hauts », éditions Mango
Taille : 38.
Modifications : allonge du corps (mais j’ignore au final de combien)(je sens que ça vous aide bien, ça) et suppression des fentes côtés, ourlet d’1 cm sur 1 cm.
Matière : chambray bleu foncé de chez Mars-Elle.
Rayon portabilité : un basique? avec le bon petit détail (l’encolure) qui va bien? dans un tissu qualitatif que j’adore? et bleu de surcroît? Euh… de bon augure, tout ça, cette blouse s’intègre très bien dans le reste de mon dressing (pantalon gris, pantalon rouge, jeans bleus… je n’ai pas encore tout testé, il y aura sans doute d’autres idées de mariage), et je suis contente d’avoir un top à manches courtes qui me plait!
Une prochaine fois ? Un jour sans doute, oui, mais pas tout de suite, là, j’ai ce qu’il me faut…
Dans le temps : à suivre.

Ce livre n’a pas fini de m’inspirer je crois, même si je ne trouve jamais le tissu que je verrai au final dans l’un ou l’autre des modèles de Delphine et Morrissette pour pas faire trop « froufrou » ou que je m’interroge sur l’envie qui s’instille dans mon esprit de la chemise Dinard d’Anne Kerdilès (que j’avais dit jamais plus jamais) à force de la voir sur les réseaux sociaux (j’avais aussi dit bof, du froufrou, pas pour moi)…
Au secours!!! ça vous arrive aussi à vous, d’être tentée à force de voir un modèle sautillant, alors que votre première impression était négative (toujours se fier à la première impression)(ou pas)(y’a que les imbéciles qui changent pas d’avis)(arrrrrrgh!)??

21 commentaires sur “D’être fan [Top Jelba – Ready to Sew]

  1. Alors ……. 1- tu es radieuse. Tandis que moi je deviens une alcoolique aigrie qui écoute ça : https://www.youtube.com/watch?v=x-biTuOrYkk
    Oui, y a AUSSI Pascal alors j’ai le droit !
    2- j’adore.
    3- j’ai le même tissu, j’avais projeté une jupe pour moi … c’est devenu un pantalon pour ma Banane, un bermuda pour la copine et une robe pour un bébé. Je suis faible. Ou pas. Attends, je sais plus.
    4 – j’adore. je l’ai pas déjà dit ça ?

    J'aime

    1. Alors 1. merci (et c’est grâce à chéri qui joue les photographes) et je kiffe ta version de Pascal Bazooka aussi!!! (m’enfin, pas parce qu’on devient alcoolique hein)
      2. merci (j’avoue, j’adore aussi, hihi)
      3. rhoooo t’es pas faible, t’es généreuse, t’en as même pas gardé un peu pour toi??? en fait, j’suis une grosse égoïste surtout sur les tissus mars-elle!!!
      4. hihi merciiii 💗

      J'aime

  2. L’élégance du Chambray se marie à merveille avec la sobriété du modèle ; j’adore !!!
    Super sur un pantalon blanc, un chic décontracté qui te va bien :))

    J'aime

  3. Dommage que l’idée de la robe n’ait pas fonctionné et j’espère que tu pourras réutiliser la chute coupée..
    J’aime beaucoup l’encolure de cette blouse toute simple. Elle rend super bien sur un pantalon blanc.. On sent que l’été approche..

    J'aime

    1. j’espère bien en effet pouvoir tirer le meilleur profit de la chute, on verra bien. Et cette encolure est en effet simple mais d’un bel effet. Il pleut aujourd’hui et les températures devraient fraichir, mais… ça va être top pour la suite, sans nul doute!

      J'aime

  4. Il y a des projets qui mûrissent en secret.. Et donne de tes chouettes résultats ! Tu as bien raison d’être égoïste avec les tissu Mars-elles !
    Et surtout garde ton sourire 😍

    J'aime

    1. J’y travaille (à garder mon sourire!), et pour le reste, je crois bien qu’à part quelques chutes de quelques uns des tissus, je n’ai plus de coupons mars-elle entier, arrghh!!! Après un mercredi masques et compagnie, j’ai envie de prévoir des plages de couture plus douces, autrement que d’habitude (je suis entrain de lancer une reprise de la robe chats en jupe pour ne pas m’en séparer, au final)…

      J'aime

    1. J’aime beaucoup cette encolure, et je suis ravie, comme à chaque fois que je me lance dans la coupe d’un tissu chouchou, après tout, je l’ai acheté pour le coudre et le porter!!! Tu nous le montres, ton joli chambray?

      J'aime

  5. Oui tu as raison il faut que je le coupe ce chambray ! Il ne me sert pas à grand chose dans mon armoire à tissus !
    Chemise ou robe pour cet été… A voir ! 😉

    J'aime

    1. Hâte de voir 🙂 Je suis chaque fois tellement heureuse d’avoir le vêtement avec le tissu chéri, ça vaut le coup de se lancer! (dit celle qui a un mini bout de liberty à tigres depuis des années dans son stock… pour de la lingerie, mais finalement, je fais surtout lingerie jersey!!!)

      J'aime

Les commentaires sont fermés.