D'aiguilles ou d'autres

Epic Battle [Liseuse tricot]

Drôle et musical. Musical et drôle. Y’a pas à choisir!

L’histoire du jour est d’une bataille épique. D’une épopée tricotesque comme… tous mes tricots !
D’une folie importable lancée en châle au point mousse mode licorne, tout feu tout flamme, mais aux augmentations lamentables, détricoté sur un coup de tête, j’ai pris un temps de réflexion : qu’allais-je VRAIMENT porter dans cette laine craquante mais au bon goût discutable?
Pas un châle. Une liseuse. Le truc improbable en lui-même quand on vit en 2020.
J’adore lire au lit (au grand dam de mes lunettes)(que celle qui ne l’a jamais fait me jette le premier Marcel Proust). Mes plus grandes sessions de lecture s’y déroulent, au réveil, au coucher… Les pages défilent.
Et quand l’automne pointe le bout de son nez, quand l’hiver s’installe, j’ai froid aux bras, aux mains… Je tenais le concept : une liseuse, c’est parfait pour lire (cqfd).

Ce projet, quand je l’analyse vraiment (non mais vraiment, on est obligé de l’analyser? pas sûr), remonte aux calendes grecques. Enfin, plutôt à l’époque où j’ai découvert les livres de couture japonais (ne cherchez pas de cohérence géographique). D’un continent à l’autre, j’avais trouvé un modèle charmant de liseuse tricot dans l’un ou l’autre de ces livres (de couture!) quand je pensais encore que tricoter était un incroyable talent familial dont les fées s’étaient clairement dit que je pouvais me passer, plus encore expliqué en langue O.
J’ai en moi quelques quêtes dignes de la table ronde qui confinent à l’obsession jusqu’à leur réalisation : lire l’ensemble des 20 tomes des Rougon Macquart de Zola, sauter en parachute, réussir des choux à la crème, me tricoter une liseuse…
De cet extrait de la liste, le seul à n’être toujours pas réalisé n’est pas celui qu’on pourrait croire!

Je vous laisse deviner et je vous donne un indice : je suis très fière de pouvoir désormais dire que j’ai tricoté ma liseuse! Pas le modèle envisagé, mon niveau de tricot, comme vous le savez, est celui de l’éternelle débutante (et je ne comprends toujours pas le japan tricot bien que j’adore lire du Murakami, ça n’a aucun rapport) MAIS mais mais… en découvrant cet autre modèle sur la toile, je me suis amusée sur un point très drôle, que j’ai trouvé simple à mettre en oeuvre : la maille longue. J’ai bien dû lire une dizaine de fois avant de comprendre, puis de m’en sentir capable, j’ai failli partir en « tout point mousse », j’avais même envisagé de tester le tricot continental pour m’entraîner sur du simple…
Et puis je me suis remise à tricoter ce fil diabolique : quatre fils fins non torsadés ensemble donnent ce joyeux dégradé qui me ravit au résultat, un enfer à tricoter. J’ai donc choisi la prudence, garder la méthode maîtrisée, qui certes, souffre de la lenteur de mon pas de sénateur, mais au moins, garantit, un peu, le résultat et l’absence de crise de nerf.

Certes, il y a quelques points loupés, une partie du fil désolidarisée deci-delà, mais ce n’est rien à comparer de partir de ce genre de fil pour apprendre patiemment à réussir une nouvelle technique… Apprendre la méthode continentale est donc entré dans la liste de mes projets obsessionnels à venir et vous l’aurez compris, je pense y parvenir, avec force et persévérance, peu importe le temps qu’il me faudra 😊 (j’ai aussi ajouté à la liste la conserve en bocaux et le lâcher prise… Les projets, c’est la vie).

Comme à chaque fois, je trouve dans l’exercice le plaisir d’enchaîner les mailles, le besoin d’une méditation active où grapiller quelques minutes pour réaliser un rang ou deux avant (au choix) de passer à table, d’aller lire au lit (!), de me mettre à coudre en attendant que tout le monde soit levé dans la maison sans vouloir faire de bruit… Un vrai bonheur en soi, sans vraiment l’objectif du résultat final. Je suis chaque fois si étonnée de constater cette différence fondamentale entre tricot et couture pour moi, l’une est méditative et dans le déroulé de l’action (et heureusement, dans le cas présent, vous lirez plus loin pourquoi), l’autre vise l’objectif et la réalisation (même si le focus sur l’action manuelle m’aide aussi à reposer mon esprit, différemment)…

Il y a eu la petite pique inconsciente et sans doute décisive de ma fille et de mon chéri la semaine dernière : « dis-donc, ça fait deux ans qu’on te voit avec cette même pelote sur tes aiguilles »… Bigre. C’est dit, je finis ça avant de me plonger dans mes projets de Noël (caramba, qu’avais-je dit là!!!). Y’a pas de hasard, le bon mot, au bon moment, c’est ce qu’on attend de nos proches pour nous motiver (même quand ils se moquent gentiment).
Et je l’ai fait!!! C’est fini!!! (Merci mon chéri et ma L. 💖)

Bon, après avoir réussi mes diminutions et un peu galéré pour de jolies coutures (un fil dégradé, forcément, il est pas de la même couleur de bout en bout et ça se voit), lorsque j’ai enfilé ma liseuse pour la première fois, j’ai trouvé le résultat… comment dire… bien moche! Passer des heures et des heures à faire… ça, mazette!!! C’est plus joli sur le mannequin que sur moi, et puis c’est pas si chaud (forcément, un tricot avec des trous) et j’ai renfilé aussi sec mon sweat polaire rouge vintage (au sens littéral) bien cocoon (pas plus élégant mais plus confort dans l’immédiat).
Heureusement, il y a le rainbow power inside : cette liseuse me donne des envies de gambader en sautillant, telle la licorne infusée dans mon inconscient, et j’aime bien le tombant des manches aussi. Mais c’est pas tout à fait gagné, c’t’affaire 😂😂😂 Sauf que non non non, je redéfais rien du tout, marre. Je verrai si je porte, voilà tout!

(je vais passer sous silence l’ironique découverte du matin de la finition, lorsque j’ai regardé l’autre côté de ma feuille A4 de modèle sagement plié pour suivre les rangs à enchaîner : je crois qu’il aurait fallu que je fasse du jersey plutôt que du point mousse entre les mailles longues. Oups. Comme je ne suis pas sûre que ça m’aurait mieux plu, et que la licorne infusée fait prodigieusement son effet, j’ai décidé de m’en foutre, mon petit bonheur du jour, c’est d’avoir FINI ce fichu projet, peu importe comment, je crois)(on a dit on en parlait pas, hein)(siffloti sifflota)

Patron : Liseuse, modèle du net.
Taille: 160 cm de long sur 50 de large.
Modifications: j’ai utilisé des aiguilles 5 plutôt que les 4.5 préconisées (je tricote légèrement serré).
Matière: laine dégradée Rico Design (coloris d’il y a trois hivers je crois, a priori in(re)trouvable), mélange laine et acrylique (oui. bon. bref).
Rayon portabilité : comme le pantalon de rando pour la rando, ma liseuse est pour la lecture… et c’est tant mieux!
Une prochaine fois ? Dans quinze ans, quand il sera temps de recommencer les Rougon Macquart par le début pour les lire en moins de 30 ans (deuxième indice)? Je suis pas sûre de la portabilité réelle du truc alors… rien n’est moins sûr!
Dans le temps : à suivre!

Au long de mon épique aventure, j’ai pu compter sur le soutien sans faille 1. de vous, qui m’avez encouragée (ici ou sur IG) 2. de ma maman, qui avec le brio que je lui sais, a réparé une erreur irratrappable à mon niveau.
Alors Merci Maman 💗 et Merci à vous 😘
Et maintenant, quel projet de fifou de débutante je vais enfiler sur mes aiguilles? Et si je testais la méthode continentale, ce coup-ci? Et les aiguilles circulaires? et si et si…? Un truc à me recommander à ce sujet???
Je suis enfermée depuis hier dans l’atelier en mode lutin (il est plus que temps) et je vous souhaite par ici de bien terminer cette drôle d’année, en douceur, comme vous vous sentirez bien, et plein d’amour.

25 commentaires sur “Epic Battle [Liseuse tricot]

  1. Alors, ce n’est pas de relire l’intégralité de la saga de Zola qui manque à ta liste ? Petite joueuse ah ah ah !!!
    Non, en vrai, je n’ai pas de liseuse … mais la Banane et moi, on trouve ça sympa !
    & la licorne quoi …
    Un modèle facile ? Euh … Il grande Favorito ?

    J'aime

    1. Et non, c’est pas Zola qui manque j’ai fini cette année 😁 hihi! et pas la liseuse, donc!!!
      le dos est plutôt moche mais j’aime bien les manches, mais en vrai, je me dis surtout que c’est pas sûr que ça me serve beaucoup, c’est pas si chaud (là, sur mon jocko en jersey de laine, c’est tout à fait parfait mais surchaud). Et euh… tu vas finir par m’avoir, avec ton il grande favorito, mais j’hésite à me lancer dans si long qu’un pull… et d’acheter de la laine pour ça (bizarre, oui, je sais, mais j’aime moins tricoter que toi, moi ma came, c’est d’abord la couture).

      J'aime

    1. ouh, c’est chaud (hihi). Des semaines que le post attendait pour montrer cette vidéo, j’les aime beaucoup (mais je connais pas bien PV Nova pour le reste de ses oeuvres)…

      J'aime

  2. Oh punaise je l’aime beaucoup…j’avais fait un truc japonais avec ce point et vraiment pas pratique a mettre…mais lala avec l’effet des manches, trop bon….j’adore quoi

    J'aime

    1. hihi souvenirs souvenirs, les manches sont top, mais en effet, pas si pratique!!! Merci, Rachel 🙂 (dis, sans vouloir m’appesantir mais… tu ne tricotes plus du tout?)

      J'aime

  3. Comme je suis aussi douée en téléphone qu’en tricot 🤣 Et que c’est la 3ème fois que je recommence ce commentaire, je ne dirai qu’une seule chose : j’aime beaucoup ta liseuse licorne qui met de la bonne humeur sur ton pull noir ! (Et j’envoie vite le tout avant de tout effacer… spoiler alert: j’ai 2 mains gauches 😁)

    J'aime

  4. Comme je suis aussi douée en téléphone qu’en tricot 🤣 Et que c’est la 3ème fois que je recommence ce commentaire, je ne dirai qu’une seule chose : j’aime beaucoup ta liseuse licorne qui met de la bonne humeur sur ton pull noir ! (Et j’envoie vite le tout avant de tout effacer… spoiler alert: j’ai 2 mains gauches 😁)

    J'aime

    1. hihi pour le coup, il est arrivé deux fois, ce troisième comm!!!! alors merci merci pour ce joli compliment et l’opiniâtreté dont tu as fait preuve 😁😘 Pour le tricot, c’est vraiment un modèle parfait pour les débutants, puisque j’y suis arrivée!!!! Maintenant, est-ce qu’on a vraiment tous besoin d’une liseuse tricotée… pas sûr 😂 Bises

      J'aime

  5. Bravo ! Bravo !
    Tu n’as pas choisi la facilité avec ce fil qui se sépare et sur de grosses aiguilles en plus !
    Le point rend bien.
    Une liseuse soft & cosy 😉
    Bonnes lectures !!!

    J'aime

  6. Et bien moi je dis bravo pour ce bel exercice, qui si je lis entre les lignes restera plus un exercice de style qu’une réalisation portable. Bravo d’être allée jusqu’au bout et le propre du fait main est qu’il y a toujours des petits défauts mais généralement personne ne le voit.. Toi tu le sais et c’est tout!! En tout cas le point a l’air très sympa et en plus tu l’as arrangé à ta sauce!! Moi aussi j’adore lire le soir, il me faut mes « quelques » pages chaque jour de polars scandinaves, une passion qui dure.. et c’est vrai qu’en général on a froid aux bras.. Alors ce projet a quand même un potentiel indéniable..
    Passe de très bonnes fêtes, joyeux Noël et tout et tout et à très bientôt pour de nouvelles réalisations..

    J'aime

    1. finalement, je l’enfile depuis deux soirs et mes lunettes me disent merci : je lis assise au lit plutôt qu’à moitié affalée, c’est mieux pour leurs branches!!! Hihi le polar scandinave, j’ai beaucoup lu, là, je suis dans Beuglet, français mais qui se situe en norvège, j’aime beaucoup. Passe de très belles fêtes également, et à bientôt, oui 🙂

      J'aime

      1. Un grand merci pour cette belle découverte (Beuglet). Je suis en train de dévorer Le Cri, j’approche de la fin et je suis impatiente du dénouement.. Nul doute que je poursuivrai avec le reste de la trilogie.. Meilleurs voeux pour cette nouvelle année.

        J'aime

        1. Ravie de t’avoir inspiré cette lecture, j’ai découvert tout récemment, et beaucoup accroché… Le tome 3 va bientôt atterrir dans ma pile, nul doute!!!

          J'aime

  7. Merci pour ce bon moment à la lecture de ton article ! J’ai bien rigolé (bon j’ai coupé la musique pour l’instant car j’arrive pas à suivre et lire en même temps mais très sympa).

    Pour la liseuse, déjà bravo d’être allée au bout !! Et effectivement, j’allais te demander si avec tous ces trous, ça tenait vraiment chaud ? 😀 Je ne connais pas ce point, pis il ne me donne pas envie ! Tu vois, tu débutes mais tu arranges déjà les patrons à ta sauce !

    Pour la méthode continentale, c’est Lise Tailor qui m’a permis de comprendre et c’est top ! Son premier livre est très instructif (j’ai aussi le 2eme mais je m’en suis beaucoup moins servi).

    Pour la lecture, c’est aussi dans mon lit tous les soirs, souvent plus qu’il ne faudra…la lecture est une de mes drogues (avec le chocolat, le tricot, la couture…).

    J'aime

    1. hihi tant mieux si ça t’a amusé, et oui, je compte bien m’appuyer sur le livre de Lise Tailor, mais bon, point trop n’en faut, je crois que janvier, ce sera couture égoïste (mon manteau, et une chemise dans la belle flanelle mars-elle). Je crois que j’ai les mêmes addictions que toi 🙂

      J'aime

      1. après tricot et couture ne se font pas de la même façon, pas au même moment, ils sont complémentaires donc pourquoi pas en janvier ! En tout cas tu pourras me demander si besoin !

        Aimé par 1 personne

  8. Alors là, bravo ! tu as vaincu ! même si le résultat ne te convainc pas trop, je vois que tu le portes quand même donc c’est un succès !
    Pour ton projet tricot : oui, le livre de LIse Tailor mais aussi ses vidéos ! Autant, je ne suis pas vidéo en couture autant au tricot, je trouve ça top.
    Et pour un projet tricot continental, aiguilles circulaires, tu pourrais ajouter le magic loop et tricoter un bonnet ! C’est un projet pas trop long en plus.

    J'aime

    1. En effet, les vidéos en tricot m’aident bien en général! Le bonnet, c’est une bonne idée, je vais voir ce que je trouve et ce que j’ai comme laine et… quand j’aurais le temps après mes projets couture égoïste de janvier 😁

      J'aime

  9. Tu es bien courageuse de t’être attaquer à ce genre de fil !
    Moi je ne sais pas tricoter en méthode continentale et cela me va bien ! 😉
    Pour débuter avec des aiguilles circulaires, pourquoi pas essayer de tricoter un bonnet tout simple ?

    J'aime

    1. l’inconscience de la débutante! Je réfléchis à la méthode continentale surtout parce que je suis hyper lente en méthode traditionnelle… Je testerais bien la différence, pour voir. Et je note pour un bonnet, ça me parait le bon projet motivant en effet.

      J'aime

Les commentaires sont fermés.